DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rallye du Mexique: Ogier retrouve des couleurs au milieu d'abandons en série

Taille du texte Aa Aa

Le Français Sébastien Ogier (Citroën) a pris la tête du Rallye du Mexique à l'issue d'un vendredi marqué par les abandons, notamment des Hyundai du Norvégien Andreas Mikkelsen et de l'Espagnol Dani Sordo, qui jouaient aux avant-postes.

Un retournement de fortune attendu par le vainqueur des éditions 2018, 2015, 2014 et 2013, qui sort d'un Rallye de Suède à oublier (29e à près de 25 min, 2 points dans la Power Stage).

"Ç'a été une journée presque parfaite, sauf pour notre crevaison dans la septième spéciale. Je suis très heureux", a réagi le sextuple champion du monde, qui devance les Britanniques Elfyn Evans (M-Sport Ford) et Kris Meeke (Toyota) de respectivement 14 sec 8/10 et 21 sec 1/10.

Troisième sur la route derrière l'Estonien Ott Tänak (Toyota) et le Belge Thierry Neuville, qui le devancent au classement des pilotes après deux manches sur quatorze, Ogier ne bénéficiait pas d'un ordre de départ "idéal" mais il a tout de même "pris du plaisir à pouvoir bénéficier des traces" faites par ses devanciers.

Auteur de quatre meilleurs temps (ES3, ES5, ES6 et ES8), il a pris les commandes de l'épreuve suite à l'abandon de Mikkelsen, très performant dans les trois premières spéciales vendredi (ES2-ES4) mais qui a dû abandonner pour la journée lors de la quatrième (ES5), quand une pierre a cassé l'une des suspensions de sa Hyundai.

Tänak, 4e à l'issue de l'étape du jour, et Neuville, 6e, ont eux logiquement plus souffert de devoir ouvrir la voie dans la poussière.

L'Estonien, qui ne s'était jamais élancé le premier un vendredi, s'est tout de même offert deux temps scratches (ES7 et ES9 ex aequo avec Neuville) et a profité des abandons en série pour rester au contact des places d'honneur, à 37 sec 1/10 d'Ogier et 16 sec du podium.

- Tänak en mission -

"J'ai fait tout mon possible, je n'aurais pas pu faire mieux, a-t-il commenté. Je me sentais bien dans la voiture toute la journée, c'était assez agréable et j'avais la confiance pour attaquer. (...) L'écart avec la deuxième place (22 sec 3/10) n'est pas si important et je pense que nous avons une chance de la prendre", annonce-t-il ambitieux.

Neuville, victime d'une crevaison dans la matinée, accuse lui un retard d'1 min 7/10 sur son rival français.

"Cette crevaison a éteint nos espoirs de réaliser un bon week-end, a-t-il déploré. Nous ne pouvions pas cacher notre déception mais nous avons tout de même tout fait pour reprendre des places au fil de la journée. (...) Sur ces spéciales sur terre, la position de départ joue un rôle important et malheureusement nous n'allons pas tellement en profiter pendant la suite du week-end."

Sordo, qui dispute son premier rallye de la saison sur un terrain qu'il apprécie et talonnait Ogier à moins de cinq secondes au bout de l'ES6, a dû lâcher prise par la suite en raison d'un problème électrique.

Ont également abandonné les Finlandais Teemu Suninen (M-Sport Ford) et Jari-Matti Latvala (Toyota).

Sorti de route dans l'ES2, le premier a subi trop de dommages pour pouvoir terminer le week-end. Le second, privé des ES8 et 9 par un problème électrique, repartira en Rally2 samedi, comme Mikkelsen et Sordo.

Neuf spéciales sont au programme, soit 138,37 kilomètres chronométrés. Deux boucles identiques de trois ES précèderont deux nouveaux passages sur le circuit de la ville, puis une dernière traversée des rues étroites de León, centre névralgique de l'épreuve.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.