PUBLICITÉ

Dopage : la Russie reste bannie des compétitions d'athlétisme

Dopage : la Russie reste bannie des compétitions d'athlétisme
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Fédération internationale d'athlétisme campe sur ses positions, la Russie reste bannie des compétitions.

PUBLICITÉ

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a rendu sa décision. La Russie reste bannie des compétitions internationales d'athlétisme. Ayant été épinglé en 2015, le pays est depuis interdit de participation à différents événements.

En décembre 2014, un documentaire allemand affirmait que 99% des athlètes russes étaient coupables de dopage. Une commission de l'Agence mondiale anti-dopage révèle, deux ans plus tard, que plus de 1 000 sportifs ont bénéficié de produit dopants. En février 2018, le pays s'est vu interdire la participation aux JO d'hiver, en Corée du Sud.

Malgré une révocation de ce bannissement par l’Agence mondiale anti-dopage et le Comité international olympique, l’IAAF, quant à elle, ne souhaite pas changer d’avis. Pour cette dernière, l'interdiction restera en vigueur jusqu'à ce que les échantillons et les données de l'ancien laboratoire antidopage de Moscou soient disponibles.

En attendant de nouveaux rebondissements, le pays va devoir régler les frais occasionnés par cette affaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Affaire de dopage : le Comité olympique russe déterminé à participer aux JO de Tokyo en 2020

Dopage : l'AMA ne sanctionne pas la Russie

Foot : le retour des équipes russes de jeunes fait resurgir les boycotts