DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vidéo 360° dans une ferme piscicole : " Les poissons sont plus heureux en pleine mer"

Vidéo 360° dans une ferme piscicole : " Les poissons sont plus heureux en pleine mer"
Taille du texte Aa Aa

En marge d'une édition d'Ocean consacrée à l'aquaculture comme alternative à la pêche en milieu naturel, nous visitons dans cette vidéo à 360 degrés, une ferme aquacole qui se trouve au large de l'île de Grande Canarie. Une entreprise espagnole y pratique un élevage de bars durable à grand renfort de technologie.

Pedro Sánchez, directeur commercial de l'entreprise aquacole espagnole Aquanaria, nous guide :

"Il y a une profondeur de 50 à 60 mètres ce qui veut dire que les poissons ont en permanence une très grande quantité d'eau," explique-t-il.

"On est en pleine mer, c'est vraiment l'océan, c'est une ferme offshore. On a un grand renouvellement de l'eau et sa qualité dans ce secteur de l'île est très bonne. C'est pareil pour toutes les îles, mais ici c'est particulièrement le cas," assure le directeur commercial.

Pedro Sánchez nous montre ensuite une cage en filet : "Il y a des bouées en plastique tout autour qui permettent de maintenir la structure à la surface et en-dessous, le filet descend jusqu'à 25 mètres de profondeur."

"24 filets, 1500 tonnes de bars par an"

"Sur place, on a 24 filets ; au niveau de cette ferme, on élève environ 1500 tonnes de poissons par an," indique-t-il.

"On est présent depuis de très nombreuses années dans ce secteur de l'île et progressivement, on s'est éloigné de la côte et on est arrivé ici dès que la technologie nous a permis de le faire parce que c'est vraiment bénéfique, pas vraiment pour nous, mais pour les poissons en vérité : ils sont plus heureux en plein mer," assure le directeur commercial.

"On est spécialisé dans les bars de grande taille, d'un kilo et de deux-quatre kilos et actuellement, on exporte dans 22 pays dans le monde. Ce sont des poissons qui restent frais et qu'on achemine par avion. Les poissons qu'on a vus aujourd'hui, seront envoyés aux Etats-Unis," précise-t-il.