DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tokyo-2020: le rêve de M. Namada d'assister à ses 15es JO s'est envolé

Taille du texte Aa Aa

Naotoshi Yamada n'assistera pas l'an prochain à ses quinzièmes Jeux olympiques, chez lui à Tokyo: cet homme d'affaires à la retraite a rendu l'âme un peu plus d'un an avant que les JO ne reviennent dans la capitale nippone, 56 ans après ceux de 1964, les premiers auxquels il avait assisté.

"Après 92 ans d'une vie passée à applaudir, la mascotte des Jeux olympiques est partie pour un repos éternel le 9 mars 2019", peut-on lire sur son site internet, géré par une entreprise qu'il avait fondée.

"Tonton Olympiques", comme il était de coutume de le surnommer, a succombé à une crise cardiaque.

Reconnaissable entre mille, avec son chapeau haut de forme doré et son kimono, Naotoshi Yamada était devenue au fil des décennies une figure incontournable des téléspectateurs du monde entier, comme l'Allemand Didi Senft qui se réincarne chaque été en "El Diablo" pour poursuivre avec sa fourche les cyclistes sur le Tour de France chaque année depuis 1993.

Né en 1926, Yamada a bâti sa fortune dans le secteur des câbles, puis de l'hôtellerie et de l'immobilier. Il n'avait manqué aucun des Jeux olympiques d'été depuis ceux de Tokyo en 1964.

Il avait ajouté une ligne à son "palmarès" en assistant également à ceux d'hiver de Nagano, au Japon, en 1998.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.