Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Fusillade d'Utrecht : trois suspects mais des motivations imprécises

Fusillade d'Utrecht : trois suspects mais des motivations imprécises
Tous droits réservés
REUTERS/Piroschka van de Wouw
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les autorités néerlandaises privilégient la piste terroriste, sans exclure un différent familial, après l'arrestation d'un homme, soupçonné d'avoir fait trois morts et cinq blessés dans un tramway à Utrecht, aux Pays- Bas.

Le suspect, originaire de Turquie, a été arrêté lundi en fin d'après-midi au terme d'une chasse à l'homme de plus de 6 heures.

Âgé de 37 ans, Gökmen Tanis était connu des services de police. Des motivations encore floues et aucun lien établi, pour l'heure, par les autorités, entre le suspect et les victimes.

Deux autres personnes arrêtées

La police d'Utrecht confirme ce mardi sur Twitter avoir arrêté deux autres personnes, qui restaient placées en garde à vue.

Niveau d'alerte maximal

En attendant, le niveau de menace terroriste a été relevé à son plus haut dans la province d'Utrecht. La sécurité a été renforcée dans les bâtiments gouvernementaux, les mosquées, les aéroports. Des écoles ont fermé leurs portes.

Des habitants peu voire pas du tout habitués à un tel climat d'inquiétude, dans les rues de cette ville de 340 000 habitants, d'ordinaire assez tranquille...

"C'est la première fois que quelque chose comme ça arrive aux Pays-Bas, c'est assez choquant...", explique cette jeune femme. "A mon travail, tout le monde était un peu paniqué mais nous avons fermé les portes alors ça allait mieux".

L'un des principaux quotidiens néerlandais a dévoilé l'identité qu'il dit être celle de deux des victimes : une jeune femme de 19 ans et un entraîneur de football. ni la presse ni la police n'ont en revanche communiqué sur l'identité de la troisième victime décédée dans la fusillade.