Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La mainmise des députés britanniques sur le Brexit

La mainmise des députés britanniques sur le Brexit
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

"Tous les yeux sont braqués sur le parlement britannique"...

Michel Barnier, le négociateur en chef de l'Union européenne pour le Brexit, n'a pas tort.

Le dernier épisode de la saga Brexit a vu les députés britanniques prendre le contrôle du processus de retrait de l'UE.

Ce mercredi, ils organisent des votes supposés indicatifs sur la marche à suivre...

Alors que la Première ministre Theresa May fait encore tout pour que l'accord qu'elle a négocié avec les Européens soit adopté et que des rumeurs circulent sur son avenir politique.

Les députés vont se prononcer sur plusieurs options possibles concernant le Brexit , à savoir la sortie sans accord, la mise en place d'une union douanière, un accord de type norvégien avec appartenance au marché unique de l'UE et un régime douanier, rester membre de l'Espace économique européen (EEE) et rejoindre l’Association européenne de libre-échange AELE), un nouveau référendum...

Toute la journée y sera consacrée... Tout est sur la table ou presque.

Le travailliste Hilary Benn qui souhaite faire partie de l'union douanière de l'Union européenne, critique vivement la stratégie de Theresa May concernant le Brexit :

"C'est mon accord ou pas d'accord, nous dit la Première ministre depuis des mois. C'est en fait la première occasion pour le Parlement de prendre ses responsabilités, de faire preuve de leadership, en raison de l'échec du gouvernement."

Les législateurs peuvent voter pour une ou plusieurs des options. Tout sera décompté, mais les résultats ne pourraient rien donner, car il faudrait qu'une majorité se dégage pour l'une ou l'autre des options... Et rien n'est moins sûr... Les Européens sont de plus en plus dubitatifs...