Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Brexit : le Parlement britannique rejette quatre plans alternatifs à 11 jours du Brexit

Brexit : le Parlement britannique rejette quatre plans alternatifs à 11 jours du Brexit
Tous droits réservés
UK Parliament/Mark Duffy/via REUTERS
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le parlement Britannique a rejeté lundi soir les quatre scénarios sélectionnés par le Président de la chambre des communes, John Bercow, qui devaient permettre de dégager des solutions alternatives au plan négocié par Theresa May avec l'Union européenne.

Ces quatre motions, si elles avaient été approuvées, n'engageaient pas le gouvernement. Elles ont été soumise au parlement dans le cadre des votes indicatifs, non contraignants.

Les quatre motions prévoyaient respectivement un maintien dans l'union douanière, un accord avec l'UE sur le modèle norvégien, un référendum pour approuver le plan de Theresa May ou une annulation du Brexit en cas de no-deal.

Pas d'accord, pas de plan alternatif

Le parlement britannique se retrouve donc une fois de plus dans l'impasse, une situation que déplore le ministre du Brexit Stephen Barclay, qui reste toutefois persuadé qu'un accord reste possible."Le gouvernement continue de croire que la meilleure façon de procéder est de le faire dès que possible. Si la Chambre parvient à s'entendre sur un accord cette semaine il est encore possible d'éviter les élections législatives" a-t-il déclaré devant les députés, tout de suite après le rejet des quatre options alternatives.

Jeremy Corbyn, le chef de l'opposition travailliste a quant à lui annoncé vouloir retenter un vote sur ces motions dans les prochains jours. Selon lui "si la Première ministre a pu tenter de faire voter son accord trois fois, la Chambre devrait peut-être avoir la possibilité de réexaminer les options étudiées aujourd'hui dans le cadre d'un débat mercredi".

Un député quitte le camp conservateur

Conséquence du vote d'aujourd'hui, la démission du député Nick Boles qui quitte le groupe conservateur, incapable selon lui de trouver des compromis. Il était à l'origine d'une motion rejetée le soir-même, qui proposait le maintien du royaume uni dans l'union douanière.

Pour rappel, si aucun accord n'est trouvé, le Royaume Uni quittera sèchement l'Union européenne le 12 avril prochain. La Première ministre peut toutefois demander un délai supplémentaire à Bruxelles, ce qui obligerait Londres à participer aux élections européennes du 23 mai prochain. L'incertitude règne toujours au Royaume-Uni, alors que les parlementaires écossais ont manifesté leur intention de vouloir rester membre de l'Union européenne.