DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Rennes s'incline par K.O. à Nîmes

Ligue 1: Rennes s'incline par K.O. à Nîmes
Taille du texte Aa Aa

Rennes a laissé passer une occasion de se relancer dans la course à la qualification pour les places européennes en s'inclinant à Nîmes, 3-1, mardi, dans un match en retard de la 27e journée de L1.

Trois jours après avoir battu Caen (2-0), Nîmes profite de ce succès, pour dépasser Rennes et remonter à la dixième place du classement, avec un point d'avance sur le club breton (43 contre 42)

Fragilisé par une saison dense et sérieusement amoindri, Rennes a cédé en seconde période. Cela fait maintenant six matches que les Rennais n’ont plus gagné en championnat loin de la Bretagne.

En fait, Rennes n’a jamais montré le visage d’une formation capable de s’imposer. Il doit juste aux Nîmois, en manque d'efficacité sur quelques contres et surtout à son gardien Tomas Koubek, longtemps solide, d’avoir repoussé l’échéance.

Koubek s'est montré décisif en gagnant son duel avec Rachid Alioui (17) puis en écartant du pied une reprise à bout portant de Denis Bouanga (30) sur un centre de Rachid Alioui. Sauf que six minutes plus tôt, il avait dû s’avouer battu sur une tête de Renaud Ripart (24) à la réception d’un coup franc millimétré de Téji Savanier (1-0).

Après avoir gâché quelques contres (22 et 26) et manqué une belle occasion, Paul Bernardoni, le gardien nîmois, se jetant dans les pieds de Benjamin Bourigeaud (28), Rennes s'est relancé avec un but contre son camp d’Hervé Lybohy (1-1) sur un centre de Romain Del Castillo et sous la menace d’Adrien Hunou Dans un match animé et devenu plus chaud avec les expulsions du Nîmois Anthony Briançon (45+1) pour une faute confirmée par le VAR sur Hatem Ben Harfa, plutôt discret, et du Rennais Benjamin André déjà averti (24) pour une faute sur Hervé Lybohy (45+2).

Si Rennes a su revenir à la hauteur de Nîmes, il a vite dû courir après le score, une demi-volée lumineuse de Denis Bouanga (55) terminant sa trajectoire dans la lucarne bretonne (2-1), avant de s’incliner (72) sur une frappe d’Antonin Bobichon (3-1), une nouvelle fois dans la lucarne. Le but du K.O.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.