Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les indépendantistes en tête en Catalogne, une première aux législatives

Les indépendantistes en tête en Catalogne, une première aux législatives
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Quelle alliance pour Pedro Sanchez au parlement espagnol ? Le soutien des partis indépendantistes sera-t-il essentiel pour consolider sa majorité ? Les discussions ne font que commencer... Mais la Gauche républicaine de Catalogne, Esquerra Republicana, parti indépendantiste de gauche, est arrivée pour la première fois en tête en Catalogne ce qui lui donne 15 députés à Madrid, 6 de plus que dans le précédent parlement. Il faudra donc sans doute compter avec elle, d'autant plus que ses ambitions politiques ne s'arrêtent pas là :

"Nous ne sommes pas totalement satisfaits, Esquerra Republicana n'est pas né pour être satisfait et aujourd'hui, ici, un cycle électoral commence, c'est la première de nombreuses victoires à venir", a expliqué Gabriel Rufián, candidat Esquerra Republicana (ERC).

Municipales, Européennes, la Gauche républicaine de Catalogne entend renforcer sa position à tous les niveaux.

Mais le dirigeant d'Esquerra Republicana, Oriol Junqueras est toujours emprisonné dans le cadre du procès pour sécession et rébellion après la tentative de prise d'indépendance de la Catalogne. Son avenir politique et judiciaire comme celui des autres prisonniers indépendantistes est au cœur de la situation conflictuelle entre Madrid et Barcelone.

Et notre envoyé spécial à Barcelone, Francisco Fuentes, de conclure : "le résultat d'Esquerra Republicana a de multiples lectures, l'une d'entre elles est très significative. Pour la première fois de l'histoire, un parti politique indépendantiste a remporté les élections législatives en Catalogne. C'est un message clair pour le futur gouvernement espagnol qui doit encore trouver une solution au problème catalan."