EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Nouvelle semaine décisive pour le Brexit

Nouvelle semaine décisive pour le Brexit
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le résultat des négociations entre le gouvernement de Theresa May et son opposition travailliste devrait être connu ces jours-ci.

PUBLICITÉ

C'est une semaine importante qui s'ouvre pour le Brexit. Le résultat des discussions entre le gouvernement de Theresa May et l'opposition travailliste devrait être connu ces jours-ci. Monsieur Brexit, Michel Barnier, a rappelé que le temps supplémentaire de négociation ne peut être indéfiniment prolongé. "Ce temps, il doit être utilisé, il ne peut pas être gaspillé par les Britanniques, il faut qu'ils l'utilisent pour trouver un accord, a-t-il déclaré ce dimanche. Qu'est-ce qui se passe en ce moment ? Pourquoi a-t-on donné ce temps supplémentaire ? Parce qu'on a vu Madame May qui enfin a décidé d'ouvrir le dialogue avec l'opposition, l'écouter, la comprendre et lui répondre."

Le parti travailliste se félicite de ces discussions jugées "productives", dans un climat de "bonne volonté" de part et d'autre. Mais un hypothétique compromis entre le gouvernement et l'opposition reste à formaliser. "Pour le moment, nous nous concentrons sur les détails, quelles sont nos lignes fixes et quels sont les points sur lesquels nous pourrions potentiellement évoluer explique Rebecca Long-Bailey, porte-parole du parti travailliste. Mais nous souhaitons des mouvements importants et rapides sur ces lignes rouges, aussi vite que possible."

Ces discussions ne remettent pas en cause le contenu de l'accord de 600 pages conclu entre Theresa May et l'Union européenne, assure Michel Barnier. Le nouveau délai pour un Brexit effectif est fixé au 31 octobre prochain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grande-Bretagne : à trois semaines des élections européennes, la claque aux partis traditionnels

Nigel Farage fait volte-face et se présente aux élections britanniques

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service