Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Liverpool / Barça : les réactions des entraîneurs et de la presse

Liverpool / Barça : les réactions des entraîneurs et de la presse
Tous droits réservés
REUTERS/Phil Noble
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En s'imposant 4 à 0 contre le FC Barcelone, les joueurs de Liverpool ont empoché leur ticket pour la finale de la Ligue des Champions ! Les Reds ont réalisé un exploit, après avoir perdu 3 à 0 au match aller, au Camp Nou. Une qualification incroyable pour l’entraîneur des anglais. En conférence de presse, Jurgen Klopp a déclaré sa flamme pour le club légendaire.

Jurgen Klopp : "Ce club, si j’avais à le décrire ! Ce serait un grand cœur ! Et ce soir, c’était fou ... Comment dit-on ? Il battait de manière totalement folle [...] J'ai dit aux joueurs avant le match : Je ne pense pas que ce soit possible, mais parce que c'est vous, je pense que nous avons une chance. Ces joueurs sont des monstres mentalement ! C'est incroyable, après la saison que nous avons joué, après les matchs et les blessures que nous avons subies. Si vous demandiez qui aurait pu parier sur nous, je ne pense pas que vous auriez pu trouver beaucoup de gens".

La presse britannique résume parfaitement cet état d'esprit... le "Mersey Miracle" pour le Telegraph. Le "Mircale d'Anflied" pour le Daily mail. "Au dessus du monde", pour le Guardian. "Le retour royal" pour I sport.

Côté espagnol, la presse est s'exaspère : Une honte, "à rougir" , pour le Mundo Deportivo, "Échec historique" pour le journal Marca, le match "le plus ridicule de l'histoire" pour le journal Sport.

Lors de sa conférence de presse, le coach du Barça reconnait la supériorité de Liverpool dans ce match retour.

Ernesto Valverde : "La vérité c'est qu'ils ont bien joué. Nous devons les féliciter pour le jeu qu'ils ont produit. C'est douloureux pour nous, surtout pour notre peuple, car c'est la deuxième année que nous rencontrons une situation comme celle-ci, à laquelle nous ne nous attendions pas. Nous voulions être très concentrés et pourtant nous sommes tombés à nouveau. "