Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Rencontre entre la Chine et les Etats-Unis pour des négociations commerciales sous haute tension

Rencontre entre la Chine et les Etats-Unis pour des négociations commerciales sous haute tension
Tous droits réservés
REUTERS/Thomas Peter/File Photo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les Etats-Unis et la Chine se rencontrent jeudi à Washington pour des négociations commerciales sous haute tension.

Cette rencontre intervient quelques jours à peine après l’annonce du président Donald Trump, de sa volonté de faire passer de 10 % à 25 % les droits de douane sur des produits chinois d'une valeur de 200 milliards de dollars.

Donald Trump a opté avec Pékin pour la stratégie de la pression maximale. "Ils ont rompu l'accord. Ils ne peuvent pas faire ça. Donc ils vont payer. Nous ne reculerons pas tant que la Chine ne cessera pas de tromper nos travailleurs et de voler nos emplois, et c'est ce qui va se produire. Nous n'avons pas à faire affaire avec eux. Nous ne sommes pas obligés de faire des affaires. S’il le faut, nous fabriquerons nous-même nos produits. Comme nous le faisions avant. Rappelez-vous, comme nous le faisions". s'est-il exprimé lors d'un meeting à Panama City en Floride.

Le président Américain est également prêt à imposer des droits de douane additionnels sur toutes les importations chinoises faisant craindre pour la croissance économique mondiale et la stabilité des marchés financiers.

Les droits de douane touchent non seulement de nombreux produits intermédiaires comme l'acier, le cuir, le caoutchouc ou les plastiques, mais encore des produits finis comme l'électroménager, les télévisions, l'ameublement.

Ce système est censé décourager les importations en provenance du géant asiatique en rendant ses produits plus chers. Pour autant, ces taxes sont en fait facturées à la douane aux importateurs américains de produits chinois et non aux exportateurs chinois.

Pour l’heure, les américains pourraient faire les frais de cette décision. L'organisation Trade Partnership a calculé que l'augmentation des droits de douane prévue vendredi renchérira les dépenses annuelles d'une famille de quatre personnes de 767 dollars. Près d'un million d'emplois pourraient être menacés.

Le commerce avec la Chine soutient sept millions d'emplois aux Etats-Unis, soit 19% des 39 millions d'emplois américains liés au commerce international.

De son côté, Pékin a déclaré qu'il serait contraint d'imposer les "contre-mesures nécessaires" à cette décision. La Chine a également démenti sur le fait d'être revenue sur les promesses faites au gouvernement américain dans le cadre des négociations commerciales entre les deux puissances. "La Chine a tenu ses promesses et cela n'a jamais changé", a déclaré devant la presse le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng. Il a également a défendu l'attitude de Pékin : "Depuis plus d'un an, notre sincérité et notre bonne volonté pour promouvoir la négociation sont manifestes".

Malgré l'entrée en vigueur imminente des nouvelles sanctions américaines, les négociations doivent reprendre dans la journée à Washington en présence du vice-Premier ministre chinois Liu He.