Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Traversée de l'Atlantique dans un tonneau: l'aventurier français est arrivé en Martinique

Traversée de l'Atlantique dans un tonneau: l'aventurier français est arrivé en Martinique
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

C’est de nuit que l’aventurierJean-Jacques Savin est arrivé jeudi sur l‘île française de Martinique, destination finale d’un périple de plus de quatre mois, balloté par les courants de l’Atlantique dans son tonneau orange.

Ce fut “un voyage passionnant mais aussi très risqué”, a expliqué l’ancien militaire de 72 ans après son arrivée à 01H00 locales (05H00 GMT) et ses retrouvailles avec sa compagne Josyane ainsi que son ami Pierre Galzot qui l’attendaient sur le quai à Fort-de-France.

Jean-Jacques Savin avait quitté son tonneau vendredi dernier après 127 jours et 5.800 km de mer pour monter sur un pétrolier en direction de l‘île néerlandaise de Saint-Eustache (Caraïbes).

Après un peu de repos à Saint-Eustache, le baroudeur et son tonneau ont été pris en charge par un remorqueur français, venu spécialement le chercher pour le ramener en Martinique.

Sur le quai du port foyalais, Pierre Galzot a retrouvé son ami, vêtu d’un t-shirt orange aux couleurs de son tonneau, “égal à lui-même”. “C’est le Jean-Jacques Savin que je connais depuis 40 ans. Un garçon extrêmement résilient, qui était très très bien entraîné. Là sincèrement, il n’est pas trop amaigri”, a assuré M. Galzot, médecin de profession, qui a “quand même recommandé” à son ami d’aller “faire un bilan complet” à l’hôpital.

Durant son périple, l’aventurier a perdu 4 kilos, un par mois. A bord de sa capsule de 3 mètres de long et de 2m10 de diamètre principal, il a dû évoluer dans un espace de vie de 6m² seulement.

Jean-Jacques Savin s‘était lancé à la mer le 26 décembre de l‘île d’El Hierro dans les Canaries pour traverser l’Atlantique, mû par la seule force des courants.

Emule du navigateur Alain Bombard qui avait en 1952 traversé l’Atlantique en solitaire sur un canot pneumatique, il a estimé avoir réussi son pari de traverser l’océan après être entré le 27 avril en mer des Caraïbes.

L’aventure, suivie par plus de 23.000 personnes sur Facebook, devrait faire l’objet d’un livre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.