Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L1: Guingamp veut encore croire à une improbable remontée

L1: Guingamp veut encore croire à une improbable remontée
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Joue-la comme Liverpool ou Tottenham ? Dans cette folle semaine européenne, Guingamp veut croire qu’il est lui aussi capable d’exploits improbables en se maintenant en Ligue 1, ce qui passe par une victoire imperative à Rennes dimanche (15h00) pour la 36e journée.

“On sait que tout est possible”, avait martelé l’entraîneur Jocelyn Gourvennec en conférence de presse vendredi, à deux jours d’un derby aux airs de quitte ou double.

Avec 8 points de retard sur Caen, barragiste virtuel avec sa 18e place et vainqueur de Reims 3-2 samedi, Guingamp n’a d’autre choix que de gagner au Roazhon Park pour entretenir un infime espoir.

Un succès d’autant plus impératif qu’il a 19 unités de retard en termes de différence de buts sur les Normands et 13 sur Dijon, 19e avec six points de plus.

À Rennes, contre Nîmes et à Amiens, il faudra faire le plein.

“Sur la qualité, on est capable de faire ces exploits-là”, veut croire le coach: “je me dis qu’il y aura peut-être un déclic sur cette fin de saison parce qu’on est vraiment dos au mur”.

À l’entendre, le maintien est si proche et si loin à la fois pour son équipe qui a figuré dans le trio de queue de peloton depuis la 3e journée, plombée par 6 défaites lors des 6 premières journées.

“Le jeu est cohérent, on est bien organisé, on est souvent équilibré même contre les équipes qui contrent bien”, a-t-il estimé, même si les 9 buts encaissés contre Strasbourg, Marseille puis Nice sur les 32e, 33e et 34e journées montrent que ce jugement est très relatif.

Ce qui est certain, en revanche, c’est que Guingamp va avoir besoin de “lâcher prise dans la finition”, “parce que c’est vraiment là-dessus que ça cloche”.

- “Supplément d‘âme” –

“On voit des choses intéressantes à l’entraînement qu’on voit trop peu souvent en match, et ça explique aussi notre classement actuel”, a-t-il assuré.

Reste à savoir dans quel état d’esprit sera Rennes, un peu dilettante, voire franchement en roue libre depuis son élimination en Ligue Europa, à l’exception notable des exploits en Coupe de France à Lyon puis contre le Paris SG en finale.

Rennes n’a plus gagné en championnat depuis le match retour contre Arsenal.

Avec 5 points en 7 journées, les hommes de Julien Stephan en ont engrangé un de moins que Guingamp sur la même période. Seul Bordeaux fait pire.

Le derby est peut-être la dernière chance d‘éviter une démobilisation totale des troupes qui ont déjà appris le départ de Mexer aux Girondins cette saison, lançant les grandes manoeuvres du mercato d‘été qui risque d‘être agité.

Elles ont également appris que Stephan, malgré les exploits en C3 et la qualification européenne assurée, n’a pas été prolongé pour le moment, alors qu’il n’a plus qu’une année de contrat.

Envoyer Guingamp en Ligue 2 aurait certainement pour les supporters rennais le goût incomparable de la revanche sur les finales de Coupe de France perdues en 2009 et en 2014… Mais le derby sera aussi une motivation côté EAG.

“C’est le genre de match qu’on connaît bien et dans lequel on a souvent réussi à tirer notre épingle du jeu”, a souligné Gourvennec, qui espère bien que ce match aidera son équipe à trouver “ce supplément d‘âme pour aller chercher nous-même notre maintien”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.