Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2020: pas d'équipe de hockey sur gazon féminine commune aux Corées

Taille du texte Aa Aa

La Corée du Sud a dit jeudi abandonner son idée de présenter une équipe commune avec le Nord en hockey sur gazon féminin aux Jeux olympiques 2020 de Tokyo, en raison du manque de coopération de Pyongyang.

"Ce ne sera qu'une équipe de la Corée du Sud, pas une équipe unifiée", a dit à l'AFP un responsable de la Fédération sud-coréenne de hockey à Séoul, à propos de la sélection qui prendra part à un tournoi de qualifications pré-olympique en Irlande du 8 au 16 juin.

Le Comité international olympique (CIO) avait stipulé qu'une équipe unifiée devait passer par le processus de qualification, comme toutes les autres équipes.

Or, la date-butoir pour envoyer les noms des joueuses sélectionnées aux organisateurs du tournoi pré-olympique tombait ce jeudi.

Les relations sportives ont contribué à un dégel diplomatique dans la péninsule l'année dernière, mais elles se sont refroidies dernièrement, notamment depuis l'échec du second sommet à propos de la dénucléarisation de la Corée du Nord, entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, fin février à Hanoï.

Les deux Corées avaient formé leur toute première équipe unifiée lors des JO-2018 dans le Sud - une équipe féminine de hockey sur glace, qui avait fait sensation (malgré un fiasco sportif, avec cinq défaites en autant de matches).

Elles ont ensuite formé plusieurs équipes communes pour les Jeux asiatiques de 2018 en Indonésie, et avaient convenu en février d'envoyer des équipes unifiées de basket, de judo, de hockey sur gazon et d'aviron à Tokyo.

Malgré le coup d'arrêt pour le hockey sur gazon, le ministre sud-coréen des Sports Park Yang-woo s'était dit confiant cette semaine quant à un changement d'attitude de la part de Pyongyang.

"Nous avons envoyé notre demande à plusieurs reprises mais il n'y a pas eu de réponse. Nous attendrons jusqu'à la toute dernière minute", avait-il avancé. "Si les discussions des équipes communes progressent par la suite, nous reprendrons les discussions mais nous devons donner la priorité aux avis des athlètes".

Pyongyang et Séoul ont annoncé tabler sur une candidature commune pour accueillir les JO d'été en 2032, mais des responsables sud-coréens ont affirmé qu'il n'y avait toujours pas eu de discussions à cet égard avec leurs homologues du Nord.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.