Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Tennis: le président de la FFT Giudicelli sera candidat au board de l'ITF

Le président de la FFT Bernard Giudicelli  à Bastia le 30 janvier 2018
Le président de la FFT Bernard Giudicelli à Bastia le 30 janvier 2018 -
Tous droits réservés
PASCAL POCHARD-CASABIANCA
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le président de la Fédération française de tennis (FFT) Bernard Giudicelli “sera candidat” au poste du Conseil d’administration de la Fédération internationale (ITF) dont il a été exclu en octobre, a-t-on appris samedi auprès de la FFT, après la décision du TAS annulant la peine d’inéligibilité dont il était frappé.

Dans une décision datée de mardi et publiée vendredi, le Tribunal arbitral du sport a estimé que le Conseil d’administration de l’ITF (le “Board”) ne possédait “aucun droit légal, accordé par la constitution de l’ITF, de prise de sanctions d’inéligibilité”.

De ce fait, si le poste dont a été exclu Giudicelli reste vacant jusqu’aux prochaines élections au Board de l’ITF en septembre à Lisbonne, le dirigeant français retrouve son droit à le briguer, et il l’exercera.

La présence de Bernard Giudicelli au sein du Board de l’ITF posait problème depuis sa condamnation pour diffamation en septembre 2017 par le tribunal correctionnel de Lyon. Il avait été condamné à verser 10.000 euros à l’ancien tennisman Gilles Moretton qu’il avait accusé, alors qu’il briguait la présidence de Ligue Auvergne-Rhône-Alpes, d’avoir participé à un trafic de revente de billets.

Or le règlement de l’ITF au moment de la condamnation de Giudicelli prévoyait une exclusion automatique de toute personne condamnée “pour un crime ou une peine privative de liberté”.

Bernard Giudicelli occupait le poste de chairman de la Coupe Davis et a été l’un des artisans de la réforme controversée de cette compétition, dont les droits ont été rachetés à l‘été 2018 par le groupe Kosmos présidé par Gérard Piqué, l’un des joueurs de foot star de Barcelone.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.