Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nigel Farage, l'anti-européen qui jubile

Nigel Farage, l'anti-européen qui jubile
Tous droits réservés
REUTERS/Henry Nicholls
Taille du texte Aa Aa

Vainqueur par KO du week-end électoral au Royaume-Uni, Nigel Farage entend bien faire entendre sa voix au cours des négociations sur le Brexit. Son Brexit, le parti créé spécialement pour les Européennes, a asphyxié les travaillistes, écrasé les conservateurs. Avec plus de 30% des suffrages, le mouvement radicalement anti-européen continuera de militer pour un "no deal" brutal.

"Beaucoup des hommes et des femmes qui ont été élus sur la liste du parti Brexit sont des hommes et des femmes d'affaires avec une expérience considérable, Nous demandons à être associés aux négociations pour nous assurer que la sortie aura bien lieu le 31 octobre en suivant les règles de l'OMC ou d'autres."

Seuls les pro-Union européenne Libéraux-Démocrates semblent aujourd'hui en mesure de contrecarrer les plans de Nigel Farage. L'heure est déjà au rassemblement.

"Il est très clair, au vu des résultats, que nous avons désormais une nette majorité dans le pays qui souhaite stopper le Brexit. Notre prochain défi est de savoir travailler avec d'autres personnes, d'autres partis qui partagent ces mêmes idées, dans un premier temps pour empêcher la Grande-Bretagne de sortir de l'Union européenne par accident."

La victoire tonitruante de Nigel Farage a rabattu les cartes mais montre surtout la division toujours plus importante du pays sur la question européenne.

La nomination du successeur de Theresa May mi-juillet donnera le ton d'un été décisif.