Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tänak remporte le rallye du Portugal, Ogier garde la tête du championnat

L'Estonien Ott Tänak remporte le rallye du Portugal le 2 juin 2019
L'Estonien Ott Tänak remporte le rallye du Portugal le 2 juin 2019 -
Tous droits réservés
MIGUEL RIOPA
Taille du texte Aa Aa

L’Estonien Ott Tänak a remporté dimanche le rallye du Portugal, 7e épreuve du championnat du monde WRC, devant le Belge Thierry Neuville (Hyundai), réduisant son retard au championnat du monde sur le Français Sébastien Ogier (Citroën) à deux petits points.

Ogier, sextuple champion du monde WRC, a terminé 3e du rallye après une dernière journée dimanche riche en événements qui a vu plusieurs abandons sur la terre piégeuse et poussiéreuse de ce rallye tracé à l’est de Porto (Nord).

Le Britannique Kris Meeke (Toyota), qui l’avait entamée en 2e position derrière son coéquipier Tänak, effectuait d’abord un tête-à-queue qui permettait à Neuville de le passer, puis sortait dans la dernière étape spéciale, le contraignant à l’abandon offrant à Ogier la 3e marche du podium.

Le Portugal ne sourit décidément pas au Nord-irlandais qui l’an dernier s‘était blessé en s’envolant dans les arbres, perdant du même coup son volant chez Citroën qui l’avait congédié sans cérémonie, estimant sa conduite trop dangereuse.

Fort de l’abandon de Meeke, Ogier en a profité pour remporter cette dernière spéciale “power stage”, marquant cinq précieux points supplémentaires au championnat du monde.

“Cela a été ma victoire la plus difficile”, a affirmé Ott Tänak à l’arrivée. Il a déjà remporté cette année les rallyes de Suède et du Chili et porte son total à 9 victoires en WRC. Au championnat, il compte désormais 140 points pour 142 à Ogier et 132 à Neuville.

- Poussière tenace /p>

Le Belge, qui avait remporté cette épreuve en 2018, termine 2e, sauvant un weekend difficile pour son équipe Hyundai qui a vu deux de ses pilotes, Sébastien Loeb et l’Espagnol Dani Sordo, retardés dès la 1re journée vendredi par des ennuis d’alimentation d’essence.

Il se montre aussi totalement remis de sa spectaculaire cabriole lors du précédent rallye au Chili et monte pour la 5e fois cette année sur le podium dans sa quête pour un premier titre WRC.

“Après notre gros accident au Chili, c‘était important de revenir en première ligne”, a souligné Neuville.

Cela permet aussi à Hyundai de conserver la 1re place du classement provisoire du championnat constructeurs, avec 20 points d’avance sur Toyota et 44 sur Citroën. La firme sud-coréenne avait vu le weekend très mal engagé avec les ennuis de Sordo et de Loeb —le nonuple champion du monde qui effectuait au Portugal l’une de ses “piges” pour Hyundai

- et s’en sort finalement plutôt bien.

Citroën a également connu une déception avec l’abandon d’Esapekka Lappi dimanche matin, sa voiture se montrant trop endommagée après une série de tonneaux. Le Finnois était 5e samedi soir et aurait pu apporter de précieux points au championnat à la marque aux chevrons qui se retrouve désormais quelque peu distancée à la moitié du championnat.

Le prochain rallye, en Sardaigne dans 15 jours, offrira des conditions similaires à celles rencontrées au Portugal avec de la terre mais peut-être moins de poussière. Celle-ci s’est révélée être au Portugal un véritable handicap, plusieurs pilotes se plaignant des intervalles trop faibles respectés entre les voitures au départ des spéciales, l’empêchant ainsi de retomber et gênant la visibilité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.