Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Hong Kong se souvient, 30 ans après Tiananmen

Hong Kong se souvient, 30 ans après Tiananmen
Tous droits réservés
REUTERS / TYRONE SIU
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de milliers d'habitants de Hong-Kong se sont rassemblés, chandelles à la main, en mémoire des victimes de la sanglante répression des manifestations pacifistes de la place Tiananmen, il y a 30 ans à Pékin.

Selon les organisateurs, ils étaient 180 000 à participer à cette veillée, inquiets de l'ingérence de plus en plus forte de Pékin dans les affaires intérieures de Hong Kong. Ailleurs, en Chine, impossible de commémorer ce que Pékin qualifie simplement d'"incident".

"Je pense que nous avons un rôle à jouer sur la voie de la démocratie en Chine et je pense donc que nous ne devons pas abandonner et oublier, nous souvenir, c'est la première étape pour protéger notre société et notre justice. C'est un processus d'éveil."

"J'ai l'impression que, quelle que soit la distance, ils vous rattraperont..., ce type d'oppression est quelque chose de très difficile à tolérer. Je n'ai déjà aucune liberté, je veux vraiment dire au monde de nous aider, parce que le peuple de Hong Kong souffre."
Habitante de Hong Kong

L'ancienne colonie britannique, revenue dans le giron de la Chine en 1997, avec un statut particulier, commémore tous les ans ce triste anniversaire.

Et cette année, à Washington, le souvenir de la place Tiananmen a été rappelé, par une statue de "Tank man" dévoilée sur la colline du Capitole. Un hommage à cet anonyme qui s'est dressait devant un char de l'armée chinoise il y a 30 ans.