Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Anne Hidalgo s'attaque aux trottinettes électriques à Paris

Anne Hidalgo s'attaque aux trottinettes électriques à Paris
Taille du texte Aa Aa

La Mairie de Paris part en guerre contre les trottinettes électriques en libre service. Exploités par 12 opérateurs différents, on estime à 20 000 le nombre de ces engins dans la capitale française.

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé l'interdiction du stationnement des trottinettes électriques sur les trottoirs parisiens. Une annonce faite alors que le Parlement français discute actuellement d'une loi pour encadrer ce nouveau moyen de transport. "Je demande aux opérateurs dès maintenant de réduire leur flotte jusqu'à l'adoption de la loi mobilité qui va créer le cadre légal dont nous avons besoin et que nous attendons" a déclaré Anne Hidalgo.

Ces bolides à deux roues, certes très pratiques font polémique. Leur agilité et leur vitesse satisfont les plus pressés. Mais les accidents sont fréquents, sans parler de leurs nuisances lorsqu'elles sont délicatement abandonnés sur les trottoirs parisiens.

La capitale envisage de réduire la vitesse maximale autorisée des engins à 20 km/h, et jusqu'à 8 km/h dans les zones piétonnes. La mairie de Paris souhaite également passer à 3 opérateurs contre 12 actuellement présents dans la capitale.

De leur côté, les députés français ont voté contre l'obligation de port d'un casque de protection dans le cadre de l'examen du projet de loi mobilité.