Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une correspondance inédite du père d'Anne Frank présentée à Washington

Une correspondance inédite du père d'Anne Frank présentée à Washington
Taille du texte Aa Aa

Une chevelure brune, un sourire enfantin et la peau d'une grande pâleur. Ce visage est celui de la jeune Anne Frank. Devenue le symbole de la persécution des juifs en Europe par les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale, l'histoire de l'adolescente est connue à travers le monde.

Alors que l'armée allemande occupait les Pays-Bas, la famille Frank (ainsi que des amis) se cachait au-dessus du bureau du père, Otto Frank, à Amsterdam. Ils ont finalement été découverts et envoyés dans des camps de concentration où Anne, 15 ans, sa sœur aînée et sa mère sont décédées - parmi les quelque 6 millions de Juifs tués par les nazis.

Otto Frank fut le seul rescapé de la famille. En 1947, deux ans après la fin de la guerre, ce dernier prit la décision de publier le journal tenu par sa fille relatant leur vie sous l'occupation.

Bien des années plus tard, un jeune américain du nom de Ryan Cooper décide de prendre la plume et d'entamer une correspondance écrite avec Otto Frank. Les deux hommes se lient d'amitié et s'écrivent dix ans durant. Aujourd'hui âgé de 73 ans, Ryan Cooper a choisi de faire don de ces lettres au Musée Mémorial de l'Holocauste, à Washington. Pendant ces dix années d'échanges, l'américain parle d'Otto Frank comme de quelqu'un de très optimiste, affirmant que son caractère était assez proche de celui de sa fille Anne :

Il a toujours cru que le monde aurait raison à la fin, et il a toujours fondé son espoir sur les jeunes.

Anne Frank, née le 12 juin 1929, aurait fêté ses 90 ans ce mercredi. A cette occasion, les lettres vont être dévoilées aux visiteurs du musée de Washington. Afin de donner une plus grande visibilité à cette correspondance inédite, le musée songe à la numériser afin de la rendre accessible à tous.