Rallye de Sardaigne: Tänak prend la tête à la mi-journée

L'Estonien Ott Tänak durant la super spéciale 6 du Rallye de Sardaigne, près de Tula, le 14 juin 2019
L'Estonien Ott Tänak durant la super spéciale 6 du Rallye de Sardaigne, près de Tula, le 14 juin 2019 Tous droits réservés Andreas SOLARO
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

L'Estonien Ott Tänak (Toyota) a pris les commandes du Rallye de Sardaigne, 8e manche du Championnat du monde des rallyes (WRC), à la mi-journée samedi après avoir signé le meilleur chrono des trois spéciales au programme (ES10-12).

Il devance le précédent leader, l'Espagnol Dani Sordo (Hyundai), de 6 sec 4/10 et le Finlandais Teemu Suninen (M-Sport Ford) de 27 sec 1/10.

A la lutte avec Tänak et le Français Sébastien Ogier (Citroën) pour le titre mondial, le Belge Thierry Neuville (Hyundai), affecté par de mauvais choix de pneumatiques puis par plusieurs incidents vendredi, est 7e à 2 min et 3/10.

Ogier évolue lui dans les profondeurs du classement en conséquence de son abandon pour casse mécanique la veille, après avoir heurté un rocher. Même cause, mêmes effets ou presque, il a de nouveau percuté une pierre samedi, endommageant sa voiture, mais a pu cette fois poursuivre la course.

Un second passage sur la même boucle de trois spéciales est au programme de l'après-midi, à partir de 16h08 (14h08 GMT).

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grand Chelem de Judo : Manuel Lombardo et Clarisse Agbégnénou brillent à Tachkent

Grand Chelem de Judo de Tachkent : l'Ouzbékistan décroche l'or dès le premier jour !

Procès de Dani Alvès : l'ex-footballeur brésilien condamné pour agression sexuelle