DERNIERE MINUTE

Natation: Bonnet se rassure sur 200 m

La Française Charlotte Bonnet remporte la finale du 200 m libre des Championnats de France, le 18 avril 2019 à Rennes
La Française Charlotte Bonnet remporte la finale du 200 m libre des Championnats de France, le 18 avril 2019 à Rennes -
Tous droits réservés
Damien MEYER
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Charlotte Bonnet, qui souffre d’une inflammation à une épaule depuis quelques semaines, s’est rassurée en dominant le 200 m en 1 min 57 sec 84 à l’Open de France, mercredi à Chartres, à un mois des Mondiaux-2019 (21-28 juillet) à Gwangju, en Corée du Sud.

“C’est rassurant, j’arrive à faire une bonne première partie de course, c’est sûr qu’il m’en manque un peu vers la fin, surtout dans le dernier 50 m où, clairement, sur les bras, je n’ai pas ce qu’il faut pour relancer, mais c’est un bon 200 m, j’ai déjà fait des 200 m bien moins bons que celui-là dans des conditions meilleures”, explique la championne d’Europe en titre de la distance, qui découvre ce que c’est d‘être blessée.

“Ca fait huit ans que je suis en équipe de France, et je n’ai jamais eu de problème, vraiment jamais rien. Là, ça m’arrive d’un coup, c’est un peu douloureux, un peu long, forcément, tout ça m’a fait me poser des questions, je me suis dit: Est-ce que ça va impacter ma fin de saison ?, mais en fait, ça va”, développe la Niçoise de 24 ans, déjà victorieuse du 100 m (54.17) la veille.

“Ca évolue positivement de jour en jour, ça tire un peu à l‘échauffement et en récupération, mais en course, avec l’adrénaline, je ne le sens pas trop”, complète-t-elle.

Détenteur de la meilleure performance mondiale de l’année sur 100 m papillon (50.85, record de France) et vainqueur de la course dans un excellent chrono (51.44) mardi, Mehdy Metella (26 ans) a également remporté le 100 m, ex æquo avec le Brésilien Marcelo Chierighini, en 48 sec 83.

De quoi “donner le sourire” au médaillé de bronze mondial 2017 de la course reine, qui replongera une dernière fois en compétition avant les Championnats du monde estivaux, dès cette fin de semaine à Rome. Là où Florent Manaudou, champion olympique 2012 et vice-champion olympique 2016 du 50 m, fera son grand retour vendredi, trois mois après avoir annoncé sa décision de renouer avec la natation et dix semaines après avoir repris l’entraînement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.