Le "revolver de Van Gogh" vendu aux enchères

Le "revolver de Van Gogh" vendu aux enchères
Tous droits réservés
Reuters / CHARLES PLATIAU
Taille du texte Aa Aa

Une arme érigée en légende… C'est avec ce revolver que Vincent Van Gogh se serait donné la mort un jour de juillet 1890. Un Lefaucheux de calibre 7 mm adjugé à 130 000 € (162 500 € frais compris), plus du double de sa valeur estimée.

La vente, organisée par la maison AuctionArt - Rémy Le Fur à l'Hôtel Drouot de Paris, a attiré une foule de collectionneurs, et c'est un particulier enchérissant par téléphone qui l'a emporté. L'arme avait été retrouvée dans les années 60 dans un champ d'Auvers-Sur-Oise où le peintre néerlandais se serait mortellement blessé avant de succomber à ses blessures deux jours plus tard.

Si des expertises accréditent la version selon laquelle il s'agirait bien de l'arme utilisée par Van Gogh, d'autres thèses sont défendues par des chercheurs, y compris celle de l'homicide involontaire commis par de jeunes gens jouant avec un revolver. Pas de quoi dissuader l'heureux acquéreur.

Vincent Van Gogh, sujet à des crises de folies et à une profonde dépression ayant imprégné son œuvre, est mort à l'âge de 37 ans après avoir peint près de 900 tableaux.