This content is not available in your region

Le "revolver de Van Gogh" vendu aux enchères

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Le "revolver de Van Gogh" vendu aux enchères
Tous droits réservés  Reuters / CHARLES PLATIAU

Une arme érigée en légende… C'est avec ce revolver que Vincent Van Gogh se serait donné la mort un jour de juillet 1890. Un Lefaucheux de calibre 7 mm adjugé à 130 000 € (162 500 € frais compris), plus du double de sa valeur estimée.

La vente, organisée par la maison AuctionArt - Rémy Le Fur à l'Hôtel Drouot de Paris, a attiré une foule de collectionneurs, et c'est un particulier enchérissant par téléphone qui l'a emporté. L'arme avait été retrouvée dans les années 60 dans un champ d'Auvers-Sur-Oise où le peintre néerlandais se serait mortellement blessé avant de succomber à ses blessures deux jours plus tard.

Si des expertises accréditent la version selon laquelle il s'agirait bien de l'arme utilisée par Van Gogh, d'autres thèses sont défendues par des chercheurs, y compris celle de l'homicide involontaire commis par de jeunes gens jouant avec un revolver. Pas de quoi dissuader l'heureux acquéreur.

Vincent Van Gogh, sujet à des crises de folies et à une profonde dépression ayant imprégné son œuvre, est mort à l'âge de 37 ans après avoir peint près de 900 tableaux.