Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le retour triomphal des championnes du Mondial 2019 aux Etats-Unis

Le retour triomphal des championnes du Mondial 2019 aux Etats-Unis
Tous droits réservés
REUTERS/Eduardo Munoz
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le retour au bercail des championnes du monde de football a été triomphal ! Le tapis rouge avait été déroulé pour accueillir les joueuses de la Team USA qui ont remporté la finale du mondial 2019 en France (2 à 0 contre les Pays-Bas, championnes d'Europe). Avec quatre Coupes du monde à leur actif, elles pouvaient légitimement chanter "We are the champions..."

Megan Rapinoe, sacrée meilleure buteuse et meilleure joueuse de la coupe du monde, était particulièrement attendue à l'aéroport de Newark. Mais pas seulement pour sa réussite sportive, car l'attaquante a aussi fait les gros titres pour avoir défendu les droits LGBT, l'égalité salariale dans le foot et pour avoir critiqué Donald Trump. Elle l'a redit à son arrivée, elle n'ira pas à la Maison blanche :

"On a tout fait, on a tout gagné. Je pense, d'une manière assez divertissante. Et nous l'avons dit publiquement, je l'ai dit publiquement, je pense que la plupart de l'équipe, sinon tout le monde est avec moi. Nous ne voulons pas aller à la Maison Blanche."

Alex Morgan, autre attaquante, semblait toutefois moins catégorique concernant le reste de l'équipe :

"Je ne veux pas nécessairement parler au nom de toute l'équipe. Évidemment, nous avons toutes nos propres opinions et je suis sûr qu'elles seront partagées un jour ou l'autre. J'ai dit ce que j'avais à dire. Je ne me sens pas nécessairement la bienvenue et je ne crois donc pas que je serai présente".

REUTERS/Eduardo Munoz

Alors ira, ira pas ? En tous cas, ce ne serait pas la première fois sous Trump que des célébrités refusent l'hommage à la Maison blanche. Mais d'autres célébrations sont bien prévues comme une parade dans New York mercredi. Il va pleuvoir des confettis !