DERNIERE MINUTE

Hong Kong : cette fois, c'est le "marché parallèle" qui est accusé

Hong Kong : cette fois, c'est le "marché parallèle" qui est accusé
Tous droits réservés
Reuters
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Nouvelles manifestations et scènes de violence à Hong Kong, mais cette fois dans une ville des Nouveaux territoires, cette région qui est frontalière du continent chinois. Les manifestants, par milliers, y protestent contre des marchands chinois qui font des allez-retours entre le continent et Hong Kong pour revendre en Chine des marchandises achetées à bas prix et sans taxes.

"Reclaim Sheung Shui", "Récupérons Sheung Shui", c'était le mot d'ordre du rassemblement.

"La manifestation d'aujourd'hui 'fait suite aux manifestations anti-extradition, déclare une jeune fille. Comme il n'y a pas de manifestation anti-extradition tous les jours, l'enthousiasme du public va diminuer. Il ne faut pas que les habitants de Hong Kong oublient qu’il existe de nombreux autres problèmes sociaux qui attendent d’être résolus."

Ces "marchands parallèles"chinois sont accusés d'avoir fait monter l'inflation et les prix de l'immobilier dans toute la région frontalière. Et par dessus tout, ils seraient responsables de dépôt sauvage d'ordures et des emballages des produits qu'ils emportent en Chine pour les revendre.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.