Le Premier ministre du Kosovo, suspecté de crimes de guerre, démissionne

Le Premier ministre du Kosovo, suspecté de crimes de guerre, démissionne
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Convoqué par un tribunal de La Haye pour s'expliquer sur d'éventuels crimes de guerre durant la guerre d'indépendance du Kosovo, en 98-99, l'ancien chef de la guérilla kosovare a préféré ne pas mettre en cause, dit-il, l'ensemble de son gouvernement.

PUBLICITÉ

Convoqué par un tribunal de La Haye pour s'expliquer sur d'éventuels crimes de guerre durant la guerre d'indépendance du Kosovo, en 98-99, l'ancien chef de la guérilla kosovare a préféré ne pas mettre en cause, dit-il, l'ensemble de son gouvernement.

"La semaine prochaine je vais être entendu, a déclaré Ramush Haradinaj, et je ne peux pas le faire en tant que chef du gouvernement, mais en tant que citoyen du Kosovo. Pour préserver l'honneur du gouvernement et de l'Etat, j'ai pensé qu'il était juste de démissionner".

Le tribunal spécial international a été mis en place en 2015 pour juger les crimes présumés commis par la guérilla albanaise (UCK) au Kosovo pendant et après le conflit au Kosovo.

Ramuh Haradinaj est arrivé au pouvoir il y a deux ans.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Période de flou au Kosovo, après la dissolution du parlement

Guerre à Gaza : de nouveaux pourparlers de paix prévus ce dimanche en Egypte

La Norvège va augmenter son budget militaire de près de 52 milliards d'euros sur 12 ans