Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Face à l'afflux de touristes, Barcelone tente la médiation

Face à l'afflux de touristes, Barcelone tente la médiation
Tous droits réservés
REUTERS - REUTERS
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Se promener près des sites les plus célèbres de Barcelone en été devient de plus en plus compliqué. Si le tourisme de masse est un problème majeur dans beaucoup de villes européennes, ce phénomène est particulièrement visible dans la capitale de la Catalogne.

Près de 20 millions de touristes visitent chaque année la ville espagnole, pour une population de 1,6 millions d'habitants. Face à cet afflux de visiteurs, certains quartiers se dépeuplent. Le centre-ville a par exemple perdu 11% de sa population en 4 ans. Les logements résidentiels se transforment en appartements de location, destinés aux touristes.

Une situation que déplore Daniel Pardo, membre de l'Assemblée des quartiers pour un tourisme durable : "On voit que les gens fuient le centre-ville. C'est en partie dû à une expulsion directe, car les logements résidentiels sont transformés en logements touristiques, mais c'est aussi dû aux problèmes du quotidien, comme la difficulté à se déplacer, le shopping, le bruit, l'agitation toute la journée."

Résoudre les conflits

Pour encourager la bonne cohabitation entre locaux et touristes, la ville de Barcelone a lancé une campagne publicitaire. Elle a également mis en place un service de médiation pour résoudre les conflits entre les propriétaires d’appartements touristiques et leurs voisins.

'La plupart des conflits concernent des nuisances, comme des fêtes organisées jusqu'au petit matin par des touristes, des bruits de meubles ou de chaises à toute heure, ou encore la saleté dans les parties communes", explique Borja Mercader, médiateur municipal.

Dans les quartiers concernés, les habitants restent sceptiques mais ils estiment que la médiation est une première étape. Ce service a été mis en place il y a 6 mois et déjà 400 affaires sont en attente d'une solution.

Pour certains experts toutefois, le tourisme n’est qu'un facteur aggravant des problèmes socio-économiques que connaît Barcelone, notamment en matière de logement.