Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Espagne : La ville de Pontevedra laisse la priorité aux piétons

Espagne : La ville de Pontevedra laisse la priorité aux piétons
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A Pontevedra il n'y a que les enfants qui peuvent créer des embouteillages. Depuis 1999, la circulation dans le centre-ville a été réduite de 97% et les émissions de carbone de 67%. Une initiative bonne pour la santé même si les habitants voient plutôt les bénéfices sur leur quotidien.

"Vous vous détendez en marchant avec les enfants dans les rues sans craindre de se faire écraser par une voiture. Ils peuvent aller avec le vélo, avec leurs scooters sans aucun danger", explique une habitante.

Les commerçants y trouvent aussi leur compte : "Les gens déposent leurs voitures dans un parking alternatif et ont le temps pour faire leurs achats"

L'homme à l'origine de la transformation de la ville, c'est Miguel Angel Lores. Un succès puisque le maire entame son sixième mandat consécutif.

_"Chaque jour, 150 000 véhicules entraient au centre-ville. 30% du trafic était constitué de voitures qui ne qui ne s'arrêtaient même pas dans la commune. 30 à 40% essayaient simplement de trouver une place de parking. Ce trafic dense ne faisait que générer de la pollution, créer des accidents, perturber et occuper l’espace public. Nous avons supprimé le trafic superflu pour n'autoriser que le trafic nécessaire, qui ne représente qu'une très petite partie du trafic globa_l.", explique l'édile

Une grande partie de l'espace dédié au trafic routier et aux aires de stationnent a été transformé en parc où autres lieux de vie. Et le modèle continue son développement. : "L'idée principale était de regagner l'espace public, en pensant à l'autonomie des personnes fragiles, comme les enfants, les personnes âgées où handicapées. Nous voulions que la ville reprenne vie, car là où il y a des voitures il pourrait y avoir de la vie à la place."

"Il y a 20 ans, Pontevedra avait lancé un modèle axé sur les piétons désormais tendance dans les villes du monde entier.", précise Jaime Velázquez, correspondant pour Euronews.

A Pontevedra, les trottoirs sont plus larges et les ruelles plus étroites pour dissuader les automobilistes de circuler. Les passages piétons sont surélevés. De quoi montrer encore plus aux conducteurs qu'ici n'ont pas la priorité. Pour autant la cité presque entièrement piétonne n'interdit pas complètement aux voiture d'entrer dans la ville : "Les véhicules privés qui doivent entrer car ils transportent des marchandises par exemple le peuvent ou, si par exemple vous allez chercher une couette dans la blanchisserie, ou une télévision à réparer, ou même si vous déposez une personne âgée"

Face à la multiplication des pics de pollution les municipalités doivent réfléchir à la gestion du trafic et donc des émissions de CO2. Sur ces questions chaque ville a son propre fonctionnement mais Pontevedra prouve que vivre dans environnement sans voiture reste possible.