PUBLICITÉ

Salvini transforme sa tournée des plages en campagne électorale

Salvini transforme sa tournée des plages en campagne électorale
Tous droits réservés REUTERS/Antonio Parrinello
Tous droits réservés REUTERS/Antonio Parrinello
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En pleine crise politique, les Italiens sont dans l'expectative, entre rejet et fascination pour la coalition Ligue-Mouvement 5 Étoiles qui a explosé jeudi.

PUBLICITÉ

Après avoir fait exploser la coalition au pouvoir à Rome, Matteo Salvini a un objectif clair : faire revoter les Italiens le plus vite possible. Le ministre de l'Intérieur et chef de la Ligue a donc transformé son tour des plages débuté mercredi en une véritable campagne électorale au pas de course.

"Je n'aime pas vraiment la tournée de Salvini telle qu'elle se déroule, confie une vacancière, Sharon Giraffa. S'il va à la plage pour se baigner, ça va mais s'il vient faire de la politique, non, il y a d'autres endroits pour ça. La mer n'est pas faite pour la politique."

"Je pense que Luigi Di Maio et Matteo Salvini devraient essayer de s'entendre, dit Maria Laneri, une habitante de Catane. Le Mouvement 5 Étoiles a beaucoup fait et l'économie va beaucoup mieux aujourd'hui, en particulier grâce à la politique du revenu citoyen. L'économie commence à redémarrer. Et Salvini aussi a beaucoup fait. La Sicile était envahie par les migrants. Ce n'est pas une question de racisme. Mais il y a trop peu d'emplois disponibles pour nous et si nous accueillons tous ces gens, il ne restera plus de travail du tout. Je pense que Salvini et Di Maio sont deux personnes formidables qui devraient faire la paix pour le bien de l'Italie."

La Ligue a déposé une motion contre le chef du gouvernement. Quant au président de la République, il ne s'est pas encore exprimé. Or, il est le seul à pouvoir dissoudre le Parlement et convoquer de nouvelles élections.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Crise politique en Italie : les sénateurs privés de vacances

Crise politique en Italie : l'agenda politique désormais incertain

Matteo Salvini survit à une motion de défiance sur ses liens avec Moscou