EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Hong Kong : Donald Trump se dit "préoccupé" et appelle au dialogue

Hong Kong : Donald Trump se dit "préoccupé" et appelle au dialogue
Tous droits réservés 
Par Guillaume Petit
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des images filmées aux abords du stade de Shenzen montrent des dizaines de véhicules blindés chinois stationnés. La ville est située à la frontière avec Hong Kong.

PUBLICITÉ

Ce sont les rares images filmées aux abords du stade de Shenzen, où des dizaines de véhicules blindés chinois sont stationnés. 

La ville est située à la frontière avec Hong Kong. Et cette présence de la Police armée du peuple continue de faire planer la menace d'une intervention armée de la Chine à Hong Kong.

A la veille d'un nouveau weekend de mobilisation de la part des activistes pro-démocratie, Donald Trump a fait part de sa préoccupation

Le président américain a appelé son homologue chinois Xi Jinping à rencontrer une délégation de manifestants : "Xi Jinping est un homme que j'aime beaucoup, je m'entends très bien avec lui, et j'ai dit que je suis prêt à parier que s'il s'asseyait avec les manifestants, un échantillon représentatif des manifestants, il réglerait le problème en 15 minutes."

"Mettre fin à la violence"

De son côté, l’homme le plus riche de Hong Kong, Li Ka-shing, a appelé vendredi les habitants à "mettre fin à la violence", à travers une publicité publiée dans plusieurs journaux locaux.

La mobilisation pacifique à l'aéroport avait pris un tour plus violent mardi quand des manifestants ont empêché des voyageurs d'embarquer, puis agressé deux hommes accusés d'être des espions de Pékin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hong Kong : un nouveau dimanche de mobilisation qui se veut pacifique

Hong Kong : les enseignants manifestent en soutien au mouvement pro-démocratie

Pékin froissé par la visite de parlementaires américains au Dalaï-lama