Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Brexit : répétition générale à Calais

archives
archives
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Brexit, ce sera le 31 octobre. Théoriquement. En tout cas, avec ou sans accord, on se prépare au rétablissement de la frontière.

A Calais, dans le nord de la France, les autorités ont entamé ce vendredi une sorte de répétition générale.

Pendant un mois, les douaniers, les chauffeurs de camions, tout le monde va faire comme si le Brexit était déjà effectif.

Qu'est-ce que cela va changer pour les entreprises qui font du commerce avec la Grande-Bretagne ? Le ministre français des Comptes publics s'est exprimé sur le sujet ce vendredi matin.

Vous êtes à Grenoble, vous êtes une PME et vous exportez en Grande-Bretagne. Vous déclarez tout, désormais, sur internet. Il y aura des codes-barres et des lectures de plaques d'immatriculation, ou de marchandises (cela dépend comment vous amenez votre marchandises). Et sans vous arrêtez à la frontière, sauf s'il y a un contrôle car on pense que vous faites de la contrebande ou de la contrefaçon, et bien votre marchandise ira directement en Grande-Bretagne. Et il n'y aura pas de file d'attente de dizaines et de dizaines de kilomètres à Calais.
Gérald Darmanin
Ministre français des Comptes public

Grève du zèle des douaniers

Au printemps, les douaniers français avaient paralysé le transit des camions vers la Grande-Bretagne.

Ils avaient organisé une grève du zèle, invoquant la surcharge de travail qu'allait engendrer le Brexit.

Ils ont obtenu une revalorisation de leurs salaires.

- avec agences -