DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Brexit : double camouflet pour Boris Johnson devant le Parlement

euronews_icons_loading
Brexit : double camouflet pour Boris Johnson devant le Parlement
Tous droits réservés  UK Parliament/Jessica Taylor/Handout via REUTERS
Taille du texte Aa Aa

C'est un cinglant revers pour Boris Johnson. A 28 voix d'écart, les députés britanniques ont adopté mercredi soir la loi demandant le report du Brexit, afin d'empêcher une sortie sans accord du Royaume-Uni de l'Union européenne le 31 octobre.

"En votant ce projet de loi, nous empêchons que le pays s'effondre le 31 octobre, avec tous les dommages que cela entraînera, comme le Premier ministre le sait car il a vu les documents, a déclaré Jeremy Corbin, le leader du parti travailliste. Cela affectera la vie des gens et les perspectives d'emploi dans ce pays. C'est un mouvement cynique de la part d'un Premier ministre cynique."

Après cette nouvelle défaite, le Premier ministre britannique a invité les députés à voter une motion pour organiser des élections générales anticipées le 15 octobre, dans l'espoir de rebattre les cartes.

"Je ne veux pas d'élections, le public ne veut pas d'élections, le pays ne veut pas d'élections, a affirmé Boris Johnson. Mais cette Chambre n'a d'autre choix que de laisser le public décider qui il veut comme Premier ministre. Je propose donc cette motion (pour des élections anticipées) à la Chambre !"

Mais encore une fois, cette motion a été rejetée par les députés britanniques, à 298 voix contre, et seulement 56 pour.

Pour être adoptée, la motion devait recueillir les deux tiers des voix. Le Labour, principal parti d'opposition avait annoncé immédiatement qu'il rejetterait le texte.