Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'Iran ne limitera plus le développement de son secteur nucléaire

L'Iran ne limitera plus le développement de son secteur nucléaire
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'Iran a confirmé avoir l'intention d'accélérer l'enrichissement d'uranium, alors que les tensions sont au plus haut avec Washington.

"_Nous assisterons à l'accélération de la recherche et du développement dans le domaine des centrifugeuse_s" a déclaré le président iranien mercredi soir, soulignant que son pays fera le nécessaire pour disposer de tous les moyens "pour un enrichissement, qui sera géré par notre organisation de l'énergie atomique" a-t-il ajouté.

15 millions de dollars de récompense pour affaiblir l'Iran

Ces mesures interviennent après le resserrement des sanctions américaines contre l'Iran et même l'annonce d'une récompense pouvant aller jusqu'à 15 millions de dollars pour quiconque fournirait des informations susceptibles d'affaiblir les finances iraniennes.

"Nous avons pris cette mesure parce que les Gardiens de la Révolution fonctionnent plus comme une organisation terroriste que comme un gouvernement", affirme Brian Hook, émissaire de la diplomatie américaine pour l'Iran.

Nouveau délai pour parvenir à un accord

Le président iranien a donné deux mois supplémentaires aux puissances européennes pour sauver l'accord sur le nucléaire de 2015, signé par l'administration Obama mais rejetée par celle de Donald Trump. Les sanctions américaines visant à tordre le bras de l'Iran semblent pour l'heure avoir un effet contre productif.

Le président français Emmanuel Macron a tenté de désamorcer la situation, en proposant à l'Iran 15 milliards de dollars de lignes de crédit si le pays se conformait à l'accord, mais cette idée a été rejetée par Washington, qui envisage tout de même de s'ouvrir si "les conditions sont réunies".

L'Iran s'apprête, ce vendredi, à prendre une troisième série de mesure pour développer ses activités nucléaires, en réponse aux sanctions américaines.