EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Hong Kong : les manifestants défient la police

Hong Kong : les manifestants défient la police
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour le vingtième week-end consécutif, des dizaines de milliers de manifestants ont défié ce dimanche la police de Hong Kong, les affrontements dans l'ancienne colonie britannique ont duré toute la nuit.

PUBLICITÉ

Pour le vingtième week-end consécutif, Hong Kong a connu ce dimanche une nouvelle journée de violences.

Des dizaines de milliers de manifestants ont défié la police en prenant part à un rassemblement non autorisé, mais dans un premier temps pacifique.

Des violences ont rapidement éclaté au moment où des protestataires radicaux ont lancé des cocktails Molotov et des pierres en direction des forces de l'ordre.

Des commerces et des stations de métro ont également été visés.

La police a répliqué avec des canons à eau, des tirs de gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Les affrontements ont duré toute la nuit.

Le mouvement contestataire a débuté il y a cinq mois.

Les manifestants dénoncent un recul des libertés et des ingérences croissantes de Pékin sur l'ancienne colonie britannique.

Depuis sa rétrocession à la Chine, Hong Kong bénéficie d'une justice indépendante et de la liberté d'expression, mais le suffrage universel n'y est pas établi.

Pris entre des manifestants déterminés et les autorités de Pékin, le gouvernement de Hong Kong n'a pas trouvé les mesures susceptibles de désamorcer la colère.

De son côté, le régime chinois a plusieurs fois condamné les manifestations qui sont, selon lui, le résultat d'un complot orchestré par les Occidentaux.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hong Kong aux couleurs catalanes

Hong Kong : des manifestants réclament l'aide du Royaume-Uni

No Comment : les étudiants manifestent à Dacca depuis plusieurs jours