DERNIERE MINUTE

La prison si on roule à trottinette électrique sur un trottoir de Singapour

La prison si on roule à trottinette électrique sur un trottoir de Singapour
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La ville de Singapour a beau être à la pointe de toutes les dernières technologies, elle ne veut pas vivre sous leur domination. Le grand "n'importe quoi" sur les trottoirs à cause des nouveaux chauffards que deviennent certains utilisateurs de trottinettes électriques, ça suffit ! Depuis ce lundi 4 novembre, ces engins souvent trop rapides sont interdits d'usage sur les trottoirs comme au milieu de la chaussée sous peine de prison; cette peine pourra monter jusqu'à deux mois de réclusion. Des amendes, pouvant grimper à 2 000 dollars singapouriens - l'équivalent de 1 200 euros - seront également données aux contrevenants.

Des conducteurs de trottinettes qualifiés de "délinquants"

Les amateurs de trottinettes électriques dans la cité-Etat vont devoir désormais se contenter de balades sur les pistes cyclables ou les allées des parcs. Les autorités des transports de Singapour font preuve de fermeté, expliquant que l'interdiction est devenue indispensable pour protéger les passants de certains conducteurs qu'elles n'hésitent pas à qualifier de "délinquants".

Cette mesure est nécessaire pour assurer la sécurité des piétons après un nombre d'accidents croissant impliquant des conducteurs de trottinettes délinquants malgré le renforcement des contrôles et des efforts de pédagogie

Dans ce pays du sud-est de l'Asie, comme d'ailleurs dans de nombreux autres à travers le monde, la circulation à trottinette électrique est devenue rapidement à la mode, d'autant plus qu'elle s'affranchissait de toutes les règles du code de la route... jusqu'à l'anarchie la plus totale ! A Singapour, des usagers inconscients ont provoqué plusieurs accidents, parfois mortels; les victimes, piétons ou cyclistes, sont souvent âgées. Les habitants ont fini par se mettre en colère et ont été clairement entendus.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.