DERNIERE MINUTE

Belgique : premier décès lié à une mauvaise utilisation de la cigarette électronique

Belgique : premier décès lié à une mauvaise utilisation de la cigarette électronique
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Il s'appelait Raphaël, il avait dix-huit ans. Il est décédé des suites d'une infection pulmonaire liée à une substance toxique absorbée avec sa cigarette électronique. Une "vapoteuse" que Raphaël a eue pour son anniversaire et qu'il a testée un soir en famille avec un produit à base de cannabis.

Le père de Raphaël raconte : "Sa maman a testé le CBD avec une cigarette électronique, son frère, la copine de son frère, deux autres amis, la même soirée".

A l'intérieur de sa cigarette électronique, un liquide à base de cannabidiol, une molécule en vente libre, non psychotrope, mélangée à de l'huile de vitamine E, illégale, et probablement trouvée au marché noir. C'est à ce mélange que les enquêteurs attribuent la mort de Raphaël, une première en Belgique et en Europe. Un décès qui rappelle plusieurs cas similaires aux Etats-Unis - 39 au total.

Mathieu Capouet, porte-parole de la Santé publique en Belgique : "Les informations communiquées par les autorités américaines font état d'un lien entre la vitamine E, présente dans certaines huiles à base de CBD, et les problèmes rencontrés aux Etats-Unis".

De quoi lancer un débat en Belgique sur le contrôle des produits dérivés du cannabis que l'on trouve dans le commerce. Bruxelles promet de renforcer sa législation.

Maggie De Block, ministre belge de la Santé : "Il y a régulièrement des contrôles dans ces magasins qui vendent des vapoteuses. On en a d'ailleurs déjà fermés, et on en a empêchés certains d'ouvrir".

Malgré le décès de Raphaël, attention à ne pas généraliser. Il s'agit bien là d'un mauvais usage de la cigarette électronique et d'utilisation de produits interdits et toxiques.

Selon l'académie française de médecine, la cigarette électronique reste infiniment moins nocive qu'une autre cigarette, à base de tabac celle-ci.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.