EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Une nouvelle élection se rapproche en Bolivie

Une nouvelle élection se rapproche en Bolivie
Tous droits réservés 
Par Euronews avec Agences
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Parlement bolivien a voté, à la demande de la présidente par intérim, une loi qui devrait permettre l'organisation d'un nouveau scrutin présidentiel, sans Evo Morales.

PUBLICITÉ

La Bolivie est en passe de convoquer de nouvelles élections. Plus d'un mois après le début de la crise politique et des troubles, les deux chambres du parlement ont voté une loi en ce sens. Une loi qui annule la réélection controversée d'Evo Morales.

Depuis la démission et l'exil du président le 10 novembre, la sénatrice de droite Jeanine Áñez a pris les commandes. Et si elle plaide l'apaisement, elle n'en rejette pas moins toute forme d'immunité pour Morales, accusé de sédition et de terrorisme.

« Nous avons affirmé catégoriquement que le gouvernement ne poursuivra aucun dirigeant politique, syndical ou civique, a déclaré celle qui s'est proclamée présidente par intérim le 12 décembre. Mais dans le même temps, il est clair que toute personne ayant commis des crimes, s'étant moquée de la loi et ayant commis des abus, ne bénéficiera d'aucune amnistie. »

Répondant à l'appel au dialogue de l'ancienne sénatrice, les partisans du président démissionnaire ont levé de nombreux barrages qu'ils avaient dressés sur les routes, provoquant des pénuries dans la capitale administrative de La Paz. L'accès à l'usine de gaz naturel d'El Alto a aussi été rouvert, permettant à de nombreux résidents de venir s'approvisionner.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Bolivie : le deuil et les pénuries

4 nouveaux morts en Bolivie lors des manifestations pro-Morales

La tentative de putsch en Bolivie se solde par un échec