DERNIERE MINUTE

Les Cortes éparpillés façon puzzle

 Les Cortes éparpillés façon puzzle
Taille du texte Aa Aa

Le nouveau Parlement espagnol entame sa XIVe législature en ordre dispersé.

Les élections ont eu lieu il y a plus de trois semaines, mais depuis aucune majorité ne s'est dégagée, et le socialiste Pedro Sanchez n'est toujours pas assuré d'être reconduit à la tête du gouvernement.

C'est dans ce contexte de blocage politique que Meritxell Batet a été réélue présidente du Congrès des députés.

Meritxell Batet est membre du Parti socialiste catalan, elle a 46 ans, elle est née à Barcelone.

Elle retrouve le perchoir de la chambre basse du Parlement espagnol grâce soutien des députés du Parti nationaliste basque et des élus de Podemos, la gauche radicale espagnole.

La vice-présidence du Congrès des députés revient au socialiste Alfonso Rodriguez.

L'ancienne ministre du Parti populaire Ana Pastor devient quant à elle la la deuxième vice-présidente de cette assemblée marquée par l'entrée en force de Vox, le parti d'extrême droite dont les députés sont passés de 24 à 52.

Ce nouveau Parlement est le quatrième constitué en quatre ans et le chef du gouvernement socialiste Pedro Sanchez n'est pas encore parvenu à trouver les soutiens pour être reconduit au pouvoir par les députés.

Même en ajoutant les voix de Podemos, les socialistes sont loin de rassmbler la majorité.

Pedro Sanchez mène depuis deux semaines des négociations avec le Parti indépendantiste catalan. Pour l'instant sans succès.

Le blocage porte sur l'exigence par les indépendantistes nouveau référendum, une demande rejetée par Pedro Sanchez

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.