DERNIERE MINUTE

La forêt allemande en peau de chagrin

La forêt allemande en peau de chagrin
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Thomas Weber est le responsable d'une forêt domaniale au sud de Berlin. Cela fait près de trente ans qu'il occupe ce poste et l'année dernière, alors qu'il ne s'y attendait pas, les pins ont commencé à mourir : "Je n'aurais jamais imaginé que cela puisse arriver si vite."

Thomas Weber estime que la sécheresse, qu'il attribue au changement climatique, est à l'origine de l'hécatombe. Alors que les arbres manquaient d'eau, ils n'ont pas été suffisamment robustes pour résister aux coléoptères."Normalement, on nettoie l'écorce pour contenir les invasions de coléoptère, mais la sécheresse et le changement climatique rendent tout contrôle impossible."

Toute l'Allemagne enregistre un recul des massifs forestiers. Selon le ministère de l'Agriculture allemand, 110 000 hectares de forêts sont sur le point de disparaître. C'est l'équivalent de 15 000 terrains de football.

"Le pire, c'est de voir la forêt à l'agonie et de ne rien pouvoir faire."
Thomas Weber
Forestier

Le gouvernement allemand a débloqué un budget de 800 millions d'euros pour enrayer le recul des massifs forestiers. L'armée sera appelée pour défricher les arbres morts et planter de nouvelles essences choisies pour la profondeur de leur racine qui doit leur permettre de mieux faire face à la sécheresse.

Thomas Weber explique : "Il nous faudra des décennies, ou des siècles, avant que la forêt ne repousse. La nature prend son temps, mais je ne sais pas s'il nous en reste."

Pour les experts, le temps presse. Selon eux, un nouvel été de sécheresse serait dévastateur pour les forêts allemandes.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.