DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

France : un cargo chargé de nitrate d'ammonium en mauvaise posture

Le crago Karkloe, date et localisation non précisées
Le crago Karkloe, date et localisation non précisées   -   Tous droits réservés  Préfecture maritime de l'Atlantique
Taille du texte Aa Aa

Une opération d'assistance a été lancée dans la nuit du 8 au 9 décembre par les autorités maritimes françaises pour prêter assistance à un cargo chargé de 4 000 tonnes de nitrate d'ammonium, fertilisant hautement explosif, qui se trouvait en mauvaise posture dans la baie de Saint-Brieuc en Bretagne.

Le Karkloe, battant pavillon du Liberia, était déjà un mouillage depuis jeudi dernier dans cette zone, victime la veille d'une "avarie sur sa ligne de propulsive", a indiqué la préfecture maritime de l'Atlantique.

Bien qu'aidé par un remorqueur, le TSM Kermor, envoyé par son armateur (la compagnie allemande Schulte & Burns Chatering), le cargo a rencontré des difficultés pour maintenir son mouillage, situé à 3,5 milles nautiques (6,5 km) des côtes françaises, en raison des conditions météorologiques qui se sont aggravées dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 décembre.

Préfecture maritime de l'Atlantique
Le BSAD ArgonautePréfecture maritime de l'Atlantique

Les autorités avaient en prévention ce dimanche fait appareiller, depuis sa base de Brest, l'Argonaute, un bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution (BSAA). Arrivé sur zone vers 3h30 ce lundi matin, l'Argonaute a pris ainsi en remorque le Karkloe pour le "stabiliser sur son point de mouillage".

Dans la soirée du lundi 9 novembre, le porte-parole de la préfecture maritime de l'Atlantique, Riaz Akhoune, a donné de nouveaux éléments en indiquant que "la situation est stable et sous-contrôle" en ajoutant qu'un autre remorqueur affrété par l'armateur devait arriver sur zone dans les prochains jours pour l'acheminer "probablement" jusqu'à Rotterdam aux Pays-Bas

Le Karkloe avait quitté le port de Sodertalje, en Suède, le 27 novembre dernier avec comme destination Nouadhibou, en Mauritanie. Ce cargo, construit en 2011 et d'abord baptisé Doradodiep, mesure plus de 100 mètres et peut embarquer jusqu'à 11 membres d'équipage.

Après l'Irlande et le Royaume-Uni, la façade atlantique française et les côtes de la Manche ont été balayées la tempête Atiyah. Localement, des rafales ont été enregistrées à plus de 130 kilomètres par heure. Les conditions de mer étaient également très mauvaises. Météo France a émis un avis de "Grand Frais à Coup de Vent", correspondant à des vents de force 7 à 8, qui sera valable sur une grande partie de ce littoral au moins jusqu'à mardi 18h.

Le 16 avril 1947, plus de 580 personnes avaient été tuées par l'explosion de 2 300 tonnes de nitrate d'ammonium stockées à bord du cargo français Grandcamp dans le port de Texas City, aux États-Unis. Cette catastrophe avait provoqué également plus de 5 000 blessés et détruit de très nombreux bâtiments.