DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Nouvelle-Zélande : 5 touristes meurent sur un volcan qui est entré en éruption

Nouvelle-Zélande : 5 touristes meurent sur un volcan qui est entré en éruption
Taille du texte Aa Aa

C'est l'effroi et l'incompréhension en Nouvelle-Zélande. Un groupe de gens s'est laissé surprendre ce lundi par le réveil d'un volcan, sur la petite île de White Island - "Whakaari" en maori -, son éruption soudaine a causé la mort d'au moins 5 personnes, et en a blessé 18 autres, dont certaines sont gravement brûlées. Aucun habitant ne vit pourtant sur cet îlot perdu au milieu de l'océan du Pacifique Sud, mais les victimes sont des touristes qui se promenaient autour du volcan, certains près de son cratère.

Les autorités néo-zélandaises ont peur que le bilan s'alourdisse puisqu'une cinquantaine de personnes, dont des visiteurs venus de l'étranger, d'Australie en particulier, se baladaient sur place au moment où le volcan a craché des roches et des cendres. Le sous-commissaire John Tims a affirmé que la police était sans aucune nouvelle d'au moins dix touristes restés sur l'île.

Des images montrent un groupe de touristes qui marche aux abords du volcan :

La vidéo amateur ci-dessous a été filmée d'un bateau alors que le volcan se mettait en colère :

Trop dangereux ! Les secours sont suspendus

L'Agence nationale de gestion des situations d'urgence explique que la situation est désormais dangereuse si l'on s'approche de l'île volcanique; une opération de secours avait débuté dans un premier temps, et permis de mettre plusieurs touristes en sécurité, mais elle a dû être interrompue. "C'est une situation qui évolue, et bien sûr toutes nos pensées vont aux personnes concernées", a déclaré la Première ministre, Jacinda Ardern, à Wellington, la capitale de la Nouvelle-Zélande.

Michael Schade, un touriste qui a pu s'enfuir à temps, a publié de nombreuses photos sur les réseaux sociaux :

Le volcan de White Island est le plus actif de l'archipel néo-zélandais, il entre en éruption très régulièrement depuis une cinquantaine d'années; la dernière fois, c'était en 2016. La petite île qu'il a formée est visitée par environ 10 000 touristes chaque année.

Ce réveil-là (ci-dessous) date du 29 novembre 1999 :

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.