DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les marchés publics, une manne qui reste peu exploitée par les PME

Les marchés publics, une manne qui reste peu exploitée par les PME
Taille du texte Aa Aa

Chaque année, les marchés publics représentent des milliards d'euros d'opportunités commerciales : ils représentent près de 14% du PIB européen. Pourtant, de nombreuses PME préfèrent ne pas répondre aux appels d'offres.

Business Planet est au Danemark pour découvrir comment l'une d'elles s'est lancée avec succès dans la compétition.

Pour s'adapter au changement climatique, la municipalité de Frederiksberg qui fait partie de Copenhague construit un réseau souterrain pour récupérer l'eau de pluie. L'idée : détourner l'eau des égouts en cas de fortes intempéries, pour éviter les inondations, puis la stocker pour qu'en période sèche, elle serve à l'arrosage des espaces verts.

"Difficile à comprendre"

Associée à un architecte et à une autre PME, Nyrup Plast a remporté le contrat pour la fourniture d'éléments du réseau. C'était la première fois que l'entreprise répondait à un appel d'offres public.

"J'ai trouvé que c'était très difficile de comprendre les premières étapes," reconnaît Rasmus Mørkenborg, propriétaire de Nyrup Plast, avant d'ajouter : "Mais au final, on a appris ce qu'il fallait faire et on a réussi et le fait d'être dans un consortium de trois partenaires, cela m'a vraiment aidé," estime-t-il.

Embauches et augmentation du chiffre d'affaires

Explorer les fondations de la passation des marchés valait la peine. Depuis que cette PME a décroché le contrat, elle a fortement augmenté son chiffre d'affaires.

"Cela s'est traduit par des embauches dans notre entreprise et chez nos prestataires," précise Rasmus Mørkenborg. "On a embauché deux ou trois personnes et notre chiffre d'affaires a augmenté de deux millions et demi de couronnes danoises [l'équivalent d'environ 335.000 euros]et ce sera du même ordre cette année," se félicite-t-il.

Prix de l'innovation dans les marchés publics

La démarche menée à Frederiksberg a été remarquée au niveau européen. La municipalité a remporté cette année, le Prix de l'innovation des Procura+ Awards qui récompensent les meilleures pratiques dans le cadre de marchés publics.

Nous rencontrons Jan Jørgensen qui préside la commission environnement de la Ville. Nous lui demandons si c'est toujours l'offre la moins coûteuse qui l'emporte.

"Pour faire court, je dirais non car il faut également regarder la qualité et l'innovation," répond-il.

"Il s'agit de l'argent des contribuables, donc on doit être attentif aux coûts, mais on doit dépenser ces fonds en faisant preuve de responsabilité," souligne-t-il.

Outils européens

La Commission européenne cherche à simplifier les processus de passation des marchés pour que les PME en bénéficient davantage.

Elle a créé des outils pour inciter les pouvoirs publics à améliorer leurs pratiques lors d'appels d'offres et à demander aux entreprises, des solutions innovantes.

La parole de l'expert

Pour aller plus loin sur ce sujet, nous poursuivons notre entretien avec Jan Jørgensen qui préside la commission environnement de la Ville de Frederiksberg.

Paul Hackett, euronews :

"Travailler pour les pouvoirs publics peut s'avérer très lucratif, mais les petites et moyennes entreprises peuvent avoir peur de se lancer dans ce type de procédure. Ont-elles raison ?"

Jan Jørgensen, président de la commission environnement de la Ville de Frederiksberg :

"Je peux comprendre pourquoi parce qu'il y a beaucoup de bureaucratie et de législation européenne auxquelles elles doivent se confronter et cela peut sembler très lourd quand on n'a jamais répondu à un appel d'offres. Mais en réalité, les choses sont très simples et vous pouvez aussi envisager de vous associer avec une autre entreprise : une entreprise plus grande qui l'a déjà fait. Vous pouvez faire appel à un avocat, ce n'est pas aussi cher que ce que l'on pense souvent et s'il s'avère que vous décrochez l'appel d'offres, c'est un bon investissement."

Paul Hackett :

"Cela arrive-t-il que des petites entreprises soient plus compétitives que leurs rivales plus grandes ?"

Jan Jørgensen :

"C'est parfois le cas parce qu'elles ne sont pas confrontées à une paperasserie importante au sein même de leur organisation. Donc elles peuvent faire preuve de plus de créativité et d'audace comparé aux entreprises plus grandes, mais souvent, elles sont désavantagées par le fait qu'elles n'ont jamais tenté de répondre à un appel d'offres public auparavant."

Éléments-clés

  • Les commandes publiques - l'achat de travaux, de biens ou de services par les pouvoirs publics - dans l'Union européenne équivalent à près de 14% du PIB européen, mais leur potentiel de marché pour des produits et services innovants reste inexploité.
  • Ces appels d'offres publics représentent d'énormes opportunités pour mener de nouveaux développements dans toute une série de secteurs, contribuer à l'essor de marchés futurs et relever des défis sociétaux majeurs.
  • Les pouvoirs publics qui soutiennent le processus d'innovation ou achètent des biens et services innovants sont souvent récompensés directement puisqu'ils bénéficient par la suite, de services améliorés pour un coût optimisé.

Liens utiles

La page de la Commission européenne sur les marchés publics de produits et services innovants

Le site de l'UE dédié aux marchés publics

Orientations et bonnes pratiques en matière d’achat public de produits et de services innovants

Réseau des marchés publics européens durables Procura+

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.