DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Ecosse : les indépendantistes réclament un référendum

euronews_icons_loading
Ecosse : les indépendantistes réclament un référendum
Taille du texte Aa Aa

Bras de fer tendu entre Londres et Édimbourg.

Après sa large victoire aux législatives avec 48 sièges sur 59 remportés, le Parti nationaliste écossais a aussitôt relancé le débat sur l'indépendance.

En effet, les Écossais sont majoritairement opposés au Brexit qui se profile. Depuis leur élection, la Première ministre écossaise et les députés réclament un nouveau référendum d'autodétermination.

"Plus ils méprisent la démocratie écossaise, plus ils vont pousser les gens à soutenir l'indépendance"

Nicola Sturgeon affirme : "Maintenant, je pense que le risque pour les conservateurs, bien que je sois assez tranquille à ce sujet, est que plus ils essaient d'aller à l'encontre de la volonté du peuple écossais, plus ils méprisent la démocratie écossaise, plus ils vont pousser les gens à soutenir l'indépendance. Dans un sens, ils font le travail à ma place. "

Même son de cloche exprimé par Ian Blackford, député du Parti nationaliste écossais à la Chambre des communes. "Les conservateurs vont devoir accepter que c'est le Parti nationaliste écossais qui a remporté l'élection, a t-il déclaré. Nous avons participé à cette élection en partant du principe que le peuple écossais a le droit de choisir son avenir. Nous avons déjà un mandat pour un référendum sur l'indépendance. "

Un référendum que Londres refuse d'organiser

Michael Gove, ministre du Bureau du cabinet de Boris Johnson exclut tout simplement que Londres donne son aval.

Au nom du gouvernement, il clame : "Nous avons eu un référendum sur la question de savoir si l'Écosse devrait être séparée ou non du Royaume-Uni en 2014. On nous a dit que ce référendum réglerait la question pour une génération. Dans cette élection , nous venons de voir ce qu'il se passe lorsque les politiciens tentent de renverser un résultat référendaire. Et de la même manière, nous devons respecter le résultat de 2014. L'Ecosse est plus forte en faisant partie du Royaume-Uni. Vous pouvez à la fois être fier d'être écossais et fier d'être britannique. "

D'après les conservateurs, le gouvernement n'a qu'une priorité : acter la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne le 31 janvier.

Mais ces velléités indépendantistes de l'Ecosse risquent bien de déranger Boris Johnson qui tente d'apaiser les tensions et appelle à l'unité dans tout le pays.