DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Wikipedia ne sera bientôt plus censuré en Turquie

euronews_icons_loading
Wikipedia ne sera bientôt plus censuré en Turquie
Tous droits réservés  Eric Risberg   -   ASSOCIATED PRESS
Taille du texte Aa Aa

La Cour constitutionnelle de Turquie a estimé ce jeudi que le blocage de Wikipedia, qui court depuis 2017 en Turquie, est illégal car il représente une "violation de la liberté d’expression".

L'accès à l'encyclopédie collaborative avait était censurée par Ankara depuis 2017, en réponse à deux articles suggérant que la Turquie avait coopéré avec des djihadistes en Syrie. Les autorités turques en exigeaient le retrait.

Mais cette interdiction est inconstitutionnelle car elle "est une atteinte à la liberté d'expression en vertu de la 26e clause de la Constitution", a déclaré la plus haute instance juridique du pays, qui a demandé la levée du blocage au tribunal qui avait, en première instance, rejeté la demande de Wikipedia.

En vertu du système judiciaire turc, cette cour devrait rapidement se plier à la décision du tribunal constitutionnel et ordonner la levée du blocage.

Le fondateur de Wikipedia, Jimmy Wales, s'en est félicité dans un tweet.

"Notre requête auprès de la Cour constitutionnelle turque concernait le processus qui a conduit à l'interdiction. Nous n'avons pas reçu d'explication très claire sur les éléments qui ont incité le gouvernement à appliquer cette interdiction il y a deux ans, nous espérons donc obtenir plus d'informations. Mais pour l'instant, il est important que le tribunal ait affirmé le droit à la liberté d'expression. C'est important pour Wikipédia et c'est important pour tous les citoyens en ligne, peu importe ce qu'ils ont pu y dire", a déclaré sur Euronews Stephen La Porte, directeur juridique de Wikimedia, la maison mère de Wikipédia.

Ce n'est pas la première fois que la Turquie interdit l'accès à des sites. Facebook et Twitter, par exemple, ont déjà été coupés à la suite d’attentats.

La Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe avait jugé "inacceptable" le blocage de Wikipedia. Pour Dunja Mijatović, il "s’insère dans un contexte plus large de restrictions illégitimes au droit de communiquer sur Internet".