DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Chine : le créateur des bébés OGM condamné à 3 ans de prison

euronews_icons_loading
Chine : le créateur des bébés OGM condamné à 3 ans de prison
Tous droits réservés  Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved   -   Mark Schiefelbein
Taille du texte Aa Aa

Il avait provoqué l'année dernière une onde de choc en annonçant la naissance des premiers bébés génétiquement modifiés au monde.

Le chercheur He Jiankui a été condamné ce lundi par la justice chinoise à 3 ans de prison et à une amende de 3 millions de yuans, soit près de 400 000 euros.

Ce chinois de 35 ans, formé à Stanford aux Etats-Unis, avait en effet transformer l'ADN de deux embryons pour rendre ces derniers résistants au VIH.

Une expérimentation qui a suscité de nombreuses critiques de la communauté scientifique sur le plan éthique et médical. Car cette manipulation comporte des risques de provoquer d'autres mutations génétiques.

Lorsque l'affaire avait éclaté, le gouvernement chinois avait été accusé de laxisme. A l'époque, une brève réglementation interdisait bien la manipulation génétique d'embryons, mais elle ne prévoyait aucune peine.

Désormais, la loi menace d'une sévère amende les manipulations génétiques.