DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Funérailles du Général Soleimani à Bagdad : des milliers de personnes scandent des slogans anti-USA

Funérailles du Général Soleimani à Bagdad : des milliers de personnes scandent des slogans anti-USA
Tous droits réservés
AP
Taille du texte Aa Aa

Le général iranien Soleimani pleuré par une foule en colère. Des milliers de personnes se sont massées ce samedi autour de son cercueil à Bagdad. Il a été tué vendredi dans un raid aérien mené par les Américains.

Des hauts dirigeants dont le Premier ministre irakien étaient présents à ses funérailles. Il sera ensuite enterré en Iran dans sa ville natale Kerman après 3 jours de cérémonies.

Téhéran a promis des représailles. Des appels à la vengeances ont été repris par la foule tout au long du cortège.

Vives tensions entre les Etats-Unis et l'Iran

Le sentiment anti-américain est exacerbé. Des roquettes et des deux obus de mortier ont visé samedi soir la zone verte de Bagdad où se trouve le siège de l’ambassade américaine et une basse aérienne. Selon les militaires irakiens, il n'y aurait pas de victime.

Une situation tendue qui fait redouter une escalade de la tension entre l'Iran et les Etats Unis comme l'explique Richard Shultz, professeur de politique internationale à l'université de Tufts : " les Iraniens ont un certain nombre d’options. Je dirais que la plupart d’entre eux se trouveront dans ce que l’on pourrait appeler « la zone grise ». Ce que je veux dire par là, c’est qu’ils pourraient attaquer des diplomates américains ou des forces militaires en Irak, c’est sûrement ce qui sera sur la table. Ils pourraient aussi attaquer des navires dans le Golfe. Ils ont un réseau international d’organisations terroristes qu’ils soutiennent. Ils pourraient donc les utiliser".

Par crainte de représailles, les Etats-Unis ont déployé 3000 soldats supplémentaires dans la région pour renforcer la sécurité des soldats et des diplomates américains.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.