DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Iran : la colère monte de l'intérieur, les tensions de l'extérieur

Iran : la colère monte de l'intérieur, les tensions de l'extérieur
Tous droits réservés
Mona Hoobehfekr/ISNA via AP - Mona Hoobehfekr
Taille du texte Aa Aa

Des milliers d'étudiants dans la rue et un incident diplomatique. Téhéran rendait samedi hommage aux 176 victimes de l'avion abattu mercredi par un missile iranien. Un rassemblement qui s'est rapidement transformé en manifestation de colère.

L'ambassadeur du Royaume-Uni présent sur les lieux a été arrêté brièvement par les autorités iraniennes, Rob Macaire l'a confirmé sur Twitter, Londres l'a condamné immédiatement par la voix de son ministre de la Sécurité, Brandon Lewis :

"Nous voulons nous assurer que nous pouvons toujours parler à nos partenaires et aux pays du monde entier. La relation diplomatique que nous avons avec tous les pays, y compris l'Iran, est importante pour nous.

Le premier ministre s'est entretenu avec le président Rohani pas plus tard que cette semaine. Nous voulons nous assurer de pouvoir continuer à jouer notre rôle en discutant avec l'Iran et nos partenaires pour trouver des moyens de désamorcer la situation."

Isolation politique et économique ou voie diplomatique, l'Iran se retrouve à la croisée des chemins. La communauté internationale scrute avec inquiétude l'escalade de la crise avec les Etats-Unis. Le président Trump a d'ailleurs publiquement soutenu le rassemblement de samedi.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.