DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Le compost permet aussi de décontaminer l'eau"

euronews_icons_loading
"Le compost permet aussi de décontaminer l'eau"
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Le projet européen Res2ValHUM autour de l'usage du compost implique notamment deux laboratoires universitaires à Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne) et à Braga (Portugal). Dans cette dernière ville, à l'Université du Minho, l'équipe de Maria Fernanda Proença étudie la capacité du compost organique à dépolluer l'eau.

Les deux équipes de recherche se réunissent tous les trois mois. Un échange productif selon cette professeure de chimie organique au sein de cette faculté.

"En général, les réunions ont lieu sur chacun des sites des partenaires ; donc nous finissons par connaître toute l'infrastructure qu'il y a derrière et les problèmes des entreprises et les difficultés de nos partenaires de recherche," indique Maria Fernanda Proença avant d'ajouter : "C'est quelque chose de formidable."

"Le compostage permet d'éviter de polluer"

"Quand les déchets organiques ne sont pas recyclés, habituellement ils sont brûlés. Par conséquent, utiliser ces déchets organiques pour le compostage, cela signifie aussi éviter de polluer ou réduire la pollution," renchérit la professeure de chimie organique.

"Retenir les métaux et les médicaments dans l'eau"

"Nous faisons des tests pour voir si nous pouvons retenir des métaux et des médicaments : ces produits font partie de ceux qui posent actuellement problème en tant que contaminants de l'eau," poursuit Maria Fernanda Proença.

"Donc si c'est faisable, nous trouverons - ou du moins, nous aiderons à trouver - une application qui pourrait avoir un avenir très prometteur," souligne-t-elle.