DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Europe à l'épreuve du coronavirus chinois

euronews_icons_loading
L'Europe à l'épreuve du coronavirus chinois
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

C'est désormais certain, le coronavirus chinois est arrivé en Europe. Il y a deux cas confirmés en France, a annoncé en début de soirée la ministre française de la Santé, à paris et à Bordeaux (jumelée avec la ville chinoise de Wuhan). Avant cette annonce, Agnès Buzyn se voulait en tous cas rassurante :

La France est "prête"

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, se veut rassurante, en cas d'apparition du coronavirus : "Pour la France, nous sommes déjà prêts. Nous sommes en capacité de faire le test en quelques heures, nous avons mis au point des conduites à tenir homogènes pour tous les patients potentiels du territoire français. Tous les établissements de santé connaissent la conduite à tenir, les Samu sont en alerte."

Le virus se confond avec les maladies hivernales

Les recherches auraient déjà commencé pour développer un vaccin contre ce nouveau coronavirus, qui reste difficile à identifier, car il se confond avec les les maladies hivernales, comme l'explique Pasi Penttinen du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies :

"Si une personne a des symptômes respiratoires sévères, de la toux, de la fièvre, est essoufflée, si elle a été à Wuhan au cours des 14 derniers jours ou a été en contact avec un malade confirmé. Ce sont des situations où nous devons envisager une possible infection à ce nouveau coronavirus, mais pas dans d'autres situations, à ce stade. "

De Paris à Rome, en passant par Berlin ou Londres... Les autorités sanitaires européennes restent vigilantes face à ce nouveau coronavirus. Les pays européens ont su toutefois tirer les leçon du SRAS il y a près de vingt ans, en renforçant les mesures de prévention.